Mathieu Lahaye, directeur général de Trois-Rivières Centre, Patrice Tardif, responsable du programme «Qualité centre-ville», Patrick Dupuis, président de la SDC ainsi que Mario De Tilly, directeur général d’IDÉ Trois-Rivières.

Pour soutenir les commerçants

Trois-Rivières — L’organisme Trois-Rivières Centre, la Société de développement commercial, vient de lancer deux programmes afin de soutenir davantage des commerces du centre-ville de Trois-Rivières. Visant spécifiquement à améliorer l’expérience client et à permettre davantage aux commerces du centre-ville de se distinguer, les programmes seront en place dès le début de l’année 2018.

On se souviendra que dans un souci de ramener une clientèle de consommateurs habitués au centre-ville, la SDC avait mis en place, l’an dernier, un programme incitatif pour les places d’affaires afin de ramener des travailleurs au centre-ville trifluvien. Un programme qui a connu un bon succès, puisqu’en onze mois, une vingtaine de nouveaux bureaux ont ouvert, et au net, 125 travailleurs de plus occupent maintenant des locaux au centre-ville, une clientèle potentielle pour les commerçants.

C’est dans la continuité de ce programme que la SDC inscrit ses nouvelles initiatives, cherchant désormais à accompagner les commerçants pour l’amélioration constante de l’offre aux clients. D’abord, on met en place au Fonds de soutien aux initiatives commerciales (FSIC), en partenariat avec la Banque de développement du Canada, Lemmessor Mauricie et Futurpreneur Canada. «Le programme a pour but de soutenir la diversité du commerce de détail. Si nos commerçants ont des projets novateurs et veulent aller de l’avant avec l’amélioration de leurs services, ce qu’on dit, c’est qu’on sera là, on a de l’argent pour ça», résume Mathieu Lahaye, directeur général de Trois-Rivières Centre.

Ce dernier explique que les projets peuvent prendre différents visages, allant de l’expansion d’un commerce à la mise en place du commerce en ligne en passant par la formation du personnel. «À partir du moment où le commerçant nous soumet son projet et nous démontre que ça va améliorer l’expérience client ou que ça va l’aider à augmenter son chiffre d’affaires, on va lui prêter une oreille très attentive», mentionne-t-il.

Les commerçants ont jusqu’à la fin du mois de décembre pour soumettre les projets. Aucun montant maximum n’a été déterminé, puisque chaque projet sera évalué selon sa valeur et son impact par un comité formé d’acteurs du milieu. La seule condition exigée est que le commerçant soit en mesure de mettre une mise de fonds de 20 % sur la valeur du projet proposé.

Par ailleurs, Trois-Rivières Centre met également en place le programme «Qualité centre-ville», un programme à travers lequel des places d’affaires recevront un accompagnement personnalisé afin d’améliorer leurs façons de faire pour améliorer l’expérience client. Le service est offert en trois phases, soit l’évaluation, l’analyse de la performance et finalement une formation spécialisée adaptée aux besoins. Le projet est mené en partenariat avec Innovation et développement économique Trois-Rivières, et est offert gratuitement aux commerçants.

Pour le moment, cinq places sont disponibles, dont quatre déjà comblées par les commerces Meraki, la Mercerie de Luxe, la friperie O’ Petit Coin ainsi que Nys Pâtissier. 

«Avec l’Amphithéâtre Cogeco, l’accueil des bateaux de croisière et prochainement l’ouverture du nouveau Centre d’événements et de congrès interactif, l’achalandage touristique n’a jamais été aussi élevé au centre-ville. Il était donc tout naturel de soutenir cette initiative pour que le secteur commercial demeure distinctif et concurrentiel», a indiqué Mario De Tilly, directeur général d’IDÉ Trois-Rivières.