Francois Quintal et Jean-Francois Quintal possèdent et exploitent la totalité du complexe de la Porte de la Mauricie et de la Halte 174.

Porte de la Mauricie: meilleur resto familial comme objectif

YAMACHICHE — En possédant maintenant 100 % des actions du complexe de la Porte de la Mauricie de Yamachiche, François et Jean-François Quintal ont la volonté de faire de cet établissement le meilleur restaurant familial entre Montréal et Québec. Et pour y parvenir, le duo va apporter sa couleur, notamment en investissant quelques centaines de milliers de dollars afin de refaire la cuisine.

Depuis février dernier, Mario Quintal a vendu ses parts de la Porte de la Mauricie. Son frère et son neveu ont le contrôle total des activités des lieux, eux qui possédaient déjà la Halte 174 composée d’une station d’essence, d’un dépanneur et de quelques comptoirs de restauration.

«On veut changer quelques petits trucs qui correspondent à notre vision. Dès le 7 janvier 2019, la cuisine du restaurant sera fermée durant quatre semaines. On refait les hottes, la tuyauterie, on arrache le plancher, on va installer de nouvelles friteuses. Le restaurant va bien. En faisant ces changements, on va grossir la clientèle», raconte Jean-François Quintal.

L’hôtel et le bar resteront ouverts durant les travaux et la direction réfléchit à la possibilité d’offrir des repas légers durant cette fermeture de la cuisine.

Selon M. Quintal, cette décision vaudra le coup même si le chiffre d’affaires de l’entreprise sera amputé de quatre semaines d’activités.

«C’est une cuisine de 40 ans à laquelle on a fait des ajouts à mesure des agrandissements. On investit dans le but d’améliorer le service. Et on pense à des changements au menu lors de la réouverture en février.»

Ce changement n’est pas le seul à être apporté. La Porte de la Mauricie abandonne son traditionnel buffet du dimanche soir. Le dernier buffet sera servi le 4 novembre.

Selon M. Quintal, les changements dans les habitudes de consommation ont incité la direction à mettre fin à un buffet qui a pourtant été la marque de commerce de la Porte de la Mauricie depuis des décennies.

«On a été les précurseurs des buffets dans la région. Auparavant, les dimanches étaient des journées de rassemblement. Aujourd’hui, les gens regardent plus la télévision. Le buffet du dimanche était encore populaire, mais il l’était moins. Par contre, le buffet du samedi soir et le brunch du dimanche sont meilleurs qu’avant. Donc, on fait un arrêt pour les brunchs du dimanche soir et on va réévaluer les options au printemps.»

La bonne gestion du personnel figure également au rayon des explications de l’arrêt des buffets du dimanche soir.

«On n’a pas de misère à recruter des gens, mais on est limité dans ce qu’on peut avoir. C’est de plus en plus dur de faire travailler du monde la fin de semaine. On veut arrêter de surtaxer le personnel durant la fin de semaine», mentionne M. Quintal, en précisant que la direction conservera les buffets du dimanche lors d’occasions spéciales.

La volonté de revigorer la Porte de la Mauricie s’ajoute à l’ouverture d’ici fin novembre du salon des camionneurs, un espace comprenant des équipements sanitaires et de détente, et de la mise en service d’ici la mi-novembre de 10 bornes de supercharge pour les voitures électriques Tesla.

La Porte de la Mauricie et la Halte 174 regroupent environ 150 travailleurs.