Les résultats visés par cet investissement sont notamment le maintien, l’amélioration et le développement d’infrastructures améliorant le bilan environnemental du Port, tant en matière de transport que de manutention des marchandises, ainsi que la gestion, la protection et l’amélioration de la qualité des composantes valorisées de l’écosystème.

Port de Trois-Rivières: deux fonds de 2,5 millions $

TROIS-RIVIÈRES — L’Administration portuaire de Trois-Rivières (APTR) poursuit le déploiement de son plan Cap sur 2030 en mettant en place deux fonds destinés à ses utilisateurs et dont l’investissement total s’élèvera à 2,5 millions $ sur cinq ans.

Tout d’abord, le Fonds Environnement vise à soutenir les investissements des utilisateurs dans des solutions qui amélioreront la performance environnementale du Port, et ce, dans un souci de développement durable. Par cette initiative novatrice, l’APTR souhaite non seulement soutenir la mise en place de projets, mais également permettre d’en devancer la réalisation.

«Déjà, avec la participation de celles et ceux qui y travaillent, les pratiques environnementales du Port lui permettent de se positionner avantageusement. Cependant, son bilan à cet égard doit continuer à s’améliorer. En effet, les expéditeurs ne choisissent plus un port seulement sur la base de sa productivité, tout comme le citoyen ne l’évalue plus uniquement en fonction de son impact économique. Il est aussi jugé en fonction de son bilan environnemental. La protection de l’environnement et le développement économique vont de pair», explique Gaétan Boivin, président-directeur général de l’APTR.

Les résultats visés par cet investissement sont notamment le maintien, l’amélioration et le développement d’infrastructures améliorant le bilan environnemental du Port, tant en matière de transport que de manutention des marchandises, ainsi que la gestion, la protection et l’amélioration de la qualité des composantes valorisées de l’écosystème.

En plus des sommes injectées par l’APTR, grâce à l’apport du secteur privé et des gouvernements, il est estimé que ces projets entraîneront des investissements totaux de 6 millions.

De son côté, le Fonds Innovation constitue un engagement de l’APTR pour collaborer avec les utilisateurs du Port au déploiement de projets stratégiques innovants, dans un souci de développement créatif et concurrentiel.

«L’échelle d’analyse de l’environnement concurrentiel du Port est passé des niveaux local et national au niveau international. Dans un tel environnement, le Port doit constamment innover pour accroître sa compétitivité, que ce soit dans l’aménagement de ses infrastructures, les opérations de transbordement, le transfert routier et ferroviaire, l’offre de services à valeur ajoutée ou l’identification de nouveaux marchés», a précisé M. Boivin.

Viser une progression de la recherche industrielle et du développement technologique novateur au Port de Trois-Rivières, permettre un soutien pour accélérer le transfert de la technologie vers des opérations concurrentielles et des services novateurs, accroître le positionnement concurrentiel et la compétitivité du Port qui résulte d’un projet comportant un volet de recherche ou de développement technologique: voilà les objectifs de ce nouveau Fonds.

Avec l’apport du secteur privé et des gouvernements qui s’ajouteront, l’APTR estime que ces projets entraîneront des investissements totaux de 4 millions.

«C’est avec fierté que nous lançons les Fonds Environnement et Innovation. Ils constituent une autre démonstration de la capacité de l’APTR et des utilisateurs à travailler ensemble pour rendre le Port de Trois-Rivières plus compétitif dans le respect de l’environnement. Ces Fonds constituent des leviers supplémentaires pour mettre en place des projets dont les retombées profiteront à toute notre région», conclut M. Boivin.