Jean-Frédéric Bourassa

Plus de 1,6 M$ pour le hub agroalimentaire

LOUISEVILLE — Le centre d’expertise en agroalimentaire de la MRC de Maskinongé nécessitera un investissement de 1,65 million de dollars et l’objectif est de lancer ses activités en 2019.

Le projet piloté par la MRC de Maskinongé a fait du chemin depuis l’annonce d’une telle initiative en mai dernier. La transaction pour acquérir la bâtisse abritant autrefois les Boiseries Leblanc à Louiseville sera conclue d’ici peu. Quelque 510 000 $ sont réservés pour cette acquisition.

La MRC poursuit sa réflexion concernant les équipements à acheter pour ce hub. Le centre permettra de faire du développement de produits, de la transformation, de la production et du travail de mise en marché. Le centre sera aussi un lieu de formation et un endroit où les produits pourront être dégustés par le public.

Depuis la publication de cette nouvelle, les entreprises en agroalimentaire sont nombreuses à manifester leur intérêt afin de faire partie de ce centre d’expertise.

«On parle d’une dizaine d’entreprises intéressées par l’espace de production. On va louer cet espace à 100 %. Pour l’aire de transformation, on devrait louer environ 40 % de l’espace, selon les intentions de location que nous avons. Et nous avons des demandes pour l’espace bureaux. L’engouement est là», dévoile le coordonnateur du service de développement économique et du territoire de la MRC de Maskinongé, Jean-Frédéric Bourassa.

Des partenariats financiers devraient être annoncés au cours des prochaines semaines. La MRC est aussi à la recherche de subventions gouvernementales.

Le vœu de la MRC de Maskinongé est que ce centre d’expertise en agroalimentaire devienne un outil régional. Le projet a été présenté à différentes instances à Trois-Rivières et à Shawinigan, entre autres.

«C’est un projet qui répond à des besoins régionaux, ajoute M. Bourassa. De plus, on a une situation géographique intéressante avec le hub: on est sur la route 138, près de l’autoroute (le centre sera dans la partie est de Louiseville). C’est intéressant pour faire connaître un produit et pour le distribuer. On veut que ce soit bien pour les producteurs agroalimentaires de la Mauricie.»

Ce centre d’expertise fera partie du parc immobilier de la Régie du parc industriel régional de la MRC de Maskinongé. La MRC veut d’ailleurs appliquer à ce centre la même recette qui a été utilisée pour son incubateur industriel situé tout près de son parc industriel régional.

«On a du succès avec l’incubateur industriel qui est loué à 100 %. Pour l’incubateur, on offre de bons prix de location aux promoteurs, ça leur permet de prendre de l’expansion. C’est le même principe qu’on veut appliquer au hub agroalimentaire», déclare le coordonnateur.

Les délais associés aux appels d’offres pour transformer les lieux et acquérir des équipements occuperont plusieurs mois de 2019, si bien que l’ouverture du centre surviendra logiquement vers la fin de l’année prochaine.