Marc H. Plante, député de Maskinongé, David Lametti, secrétaire parlementaire du ministre de l’Innovation, des Sciences et du Développement économique et François Bellemare, président du groupe Jenik lors de l’annonce d’une subvention de plus de 1,3M$.

Plus de 1,3 M$ accordés à Jenik Manufacturier

TROIS-RIVIÈRES — Le gouvernement du Québec et le gouvernement du Canada ont accordé respectivement 1 092 275 $ et 211 759 $ pour soutenir le démarrage de l’entreprise Jenik Manufacturier, spécialisée dans la fabrication de camions passerelles. Le député de Maskinongé, Marc H. Plante, en a fait l’annonce jeudi.

Ce projet, qui a permis de créer dix emplois en Mauricie, a généré des investissements de plus de 2 450 000 $. Il se divise d’ailleurs en trois volets, dont la construction d’un bâtiment et l’acquisition d’équipements nécessaires à la fabrication et à l’entretien, l’exportation de produits personnalisés et la commercialisation sur les marchés canadien et américain.

Le ministère de l’Économie, de la Science et de l’Innovation a octroyé un prêt de 390 000 $ et une contribution financière non remboursable de 197 275 $ provenant du Fonds de diversification économique du Centre-du-Québec et de la Mauricie. Investissement Québec a également accordé un prêt de 505 000 $ à même ses fonds propres et le Développement économique Canada pour les régions du Québec a versé une contribution remboursable de 211 759 $.

«Grâce à notre appui, Jenik Manufacturier peut offrir à ses clients des services de conception et de design adaptés à leurs besoins, en plus de promouvoir ses produits en Amérique du Nord. C’est donc tout le savoir-faire de notre région qui rayonne au-delà de nos frontières», explique Marc H. Plante. «Aujourd’hui, nous sommes tous confrontés à une pénurie de main-d’œuvre. Il faut être certain qu’ensemble, on va rendre le territoire encore plus riche, plus diversifié et mettre la Mauricie sur la map», ajoute-t-il.

David Lametti, ministre responsable de Développement économique Canada, se réjouit de l’aide que le gouvernement fédéral a accordée à Jenik Manufacturier. «Les entrepreneurs québécois et canadiens sont des piliers de notre économie. Afin d’assurer le développement et la croissance de leurs entreprises, ils doivent pouvoir compter sur les meilleurs équipements et avoir accès aux marchés internationaux. Je suis très fier et emballé de voir qu’un bijou trifluvien est en voie de produire, construire et de vendre des produits qui rendent le marché canadien plus riche.»

«Tout ce qui nous a menés ici aujourd’hui, ça ne s’est pas fait tout seul. Nous sommes très heureux», réagit François Bellemare, président du groupe Jenik.