Patrick Kirouac et Isabelle Dionne, propriétaires de Plastiques ThermoSoudure.

Plastiques ThermoSoudure: les miracles de la réparation

Trois-Rivières — Dans leurs installations situées au 519, rue des Érables, dans le secteur Cap-de-la-Madeleine, Patrick Kirouac et Isabelle Dionne exécutent discrètement des miracles: la réparation de plastique.

C’est en 2010, en scrutant sur le web ce qui est offert comme services en Europe, que les entrepreneurs ont découvert le procédé de réparation de plastique par soudage à l’air chaud. Depuis, ils sont devenus passionnés de ce principe et se sont mis à la pratique de la soudure de plastique.

Pendant deux ans, ils ont travaillé à acquérir le plus possible la technique très courante en sol européen pour être fins prêts en mars 2012 à démarrer une entreprise dans ce domaine. C’est là qu’est née Plastiques ThermoSoudure Inc, d’abord dans un petit garage sur la rue Duplessis avant de louer un espace plus grand peu de temps après sur la rue des Érables. Mais encore là, après seulement un an de location, l’entreprise a été amenée à faire l’acquisition de sa propre bâtisse juste en face et elle est maintenant bien ancrée à cet endroit. Outre les deux propriétaires, on y retrouve un employé à temps partiel ainsi qu’un stagiaire.

Plastiques ThermoSoudure offre ses services à un marché très large, leurs clients provenant des secteurs résidentiel, commercial, industriel, récréatif et agricole, principalement de la Mauricie et du Centre-du-Québec. Ce qui ne les empêche pas de desservir maintenant une clientèle hors région, allant tantôt au Saguenay, tantôt jusqu’en Ontario. «Il va sans dire que notre service mobile est très prisé, surtout dans les secteurs commerciaux, industriels et agricoles», font-ils remarquer.

Parmi les exemples d’items qui se retrouvent entre les mains de leurs soudeurs, il y a des pare-chocs automobiles, des réservoirs de toutes sortes (VR, diésel, industriels, à débroussailleuses etc.), des pièces de moto, motoneiges et autres VTT, des pièces de machinerie agricole, d’autres types de pièces de VR, des modules de jeux, pour ne nommer que ceux-là.

Et la compagnie a opté pour le recyclage de plastique pour effectuer ses soudures à l’air chaud en utilisant des baguettes d’apport de plastique récupérées sur de vieux objets désuets et irrécupérables. Le principe de soudure est sensiblement comparable à celui de la soudure à l’acier.

«Plastiques ThermoSoudure a pour mission de faire économiser ses clients, en leur évitant de devoir changer totalement une pièce de plastique endommagée, mais surtout à leur offrir une pièce réparée ayant retrouvé sa solidité. De plus, l’atelier de peinture de la compagnie s’occupe de redonner l’apparence d’origine aux pièces qui requièrent une peinture suite à la réparation. On donne une valeur au plastique», explique le duo.

Non seulement est-elle la seule entreprise trifluvienne spécialisée en réparation de plastiques rigides, mais elle possède aussi un département de conception afin de réaliser des projets sur mesure et même des projets à mettre en marché.

«Il ne faut surtout pas oublier l’aspect écologique de notre entreprise. On met tout en œuvre pour recycler, récupérer, réduire le gaspillage et ce, autant du côté bureau que du côté garage. Notre service est donc autant écologique qu’abordable», se plaisent-ils à souligner.

Par ailleurs, Plastiques ThermoSoudure s’est vu remettre un prix reconnaissance en développement durable par la Ville de Trois-Rivières en 2017. De plus, elle s’apprête à faire un pas de plus du côté vert en faisant l’acquisition d’un véhicule électrique d’ici quelques mois.

Entreprise finaliste au Gala Radisson 2018 dans la catégorie Innovation et technologie, les deux dirigeants travaillent fort pour développer de nouvelles idées afin d’offrir aux Trifluviens le plus de services en lien avec le plastique et ce, sous un même toit.

«Nous sommes d’ailleurs à la recherche intensive d’investisseurs ou de subventions pour un projet de granulation des plastiques destinés au dépotoir pour ensuite approvisionner les industries de fabrication ou de remoulage d’objets», ont-ils fait savoir en conclusion. Avis aux intéressés...

En chiffres

2012
Fondation

2014
Acquisition de bâtisse

2
Propriétaires