Le local abritant jadis le restaurant Planète Poutine du centre-ville de Trois-Rivières est à louer.

Planète Poutine: la franchise du centre-ville de Trois-Rivières en faillite

Le tout premier restaurant de la chaîne Planète Poutine est en faillite. Les habitués du commerce du centre-ville de Trois-Rivières se butent depuis quelques jours à une porte fermée, une situation vécue par quatre restaurants franchisés de la région de Québec au cours de 2016.
Le restaurant de la rue Hart est à l'origine du mouvement populaire de Planète Poutine, une entreprise lancée par Yves Junior Boissonneault au début des années 2010. La variété de poutines offerte à la clientèle avait su captiver l'attention des amateurs de restauration rapide revisitée.
Le succès a été tel que 11 restaurants ont été ouverts un peu partout au Québec en 2014. En septembre 2015, M. Boissonneault vendait son entreprise à Benoît Charron, un homme d'affaires de Montréal. La société transigée pour deux millions de dollars comptait 17 restaurants.
Cette vente a toutefois été suivie en juin 2016 d'une poursuite de 2,3 millions de dollars intentée par M. Charron contre Yves Junior Boissonneault. Le nouveau propriétaire de la chaîne de restaurants reproche à M. Boissonneault et à Stéphanie Noël «d'avoir sciemment représenté une situation financière de la société qu'ils savaient fausse et d'avoir délibérément dissimulé des informations concernant la société et le réseau de franchises».
Le même document indique que «le réseau de franchises est sur le point de s'écrouler et que la société se dirige vers une faillite».
Yves Junior Boissonneault a répliqué avec une poursuite de 530 000 $ déposée en février 2017 contre Benoît Charron. M. Boissonneault réclame une somme due par M. Charron depuis la transaction, soutient la poursuite de l'ancien propriétaire qui nie les accusations de fausse représentation de la situation financière au moment de la vente.
Planète Poutine compte maintenant 13 restaurants, dont un au centre commercial Les Rivières de Trois-Rivières. Douze sont au Québec et un est au Nouveau-Brunswick.
Lorsque Benoît Charron s'est porté acquéreur de la compagnie, en septembre 2015, il affirmait avoir l'intention d'ouvrir 20 restaurants au Québec et cinq aux États-Unis en l'espace d'un an.