Mario Gélinas, le promoteur du Domaine Le Campagnard à Shawinigan.

Place à la phase deux du Domaine Le Campagnard

Le projet de développement résidentiel du Domaine Le Campagnard avance à bon train. Si bien que le promoteur derrière l'exploitation de ses terrains situés dans le secteur Grand-Mère, Mario Gélinas, affirme que la deuxième phase du projet peut finalement s'amorcer deux ans plus tôt que prévu.
«Je ne m'attendais pas à pousser les condos avant deux ans», affirme en entrevue Mario Gélinas, qui précise que les deux phases du Domaine Le Campagnard comptent près de 200 terrains. «J'ai une centaine de terrains pour les condos et une autre centaine pour les maisons. [...] Si dans cinq ans, on vend encore des terrains, on continue. On va s'ajuster à la demande.» 
Ce développement résidentiel se situe sur l'avenue du Bocage entre la 15e Rue et la 25e Rue. Alors que les habitations de la première phase se vendent «très bien», affirme le promoteur, Mario Gélinas soutient qu'il y a beaucoup d'intérêt envers son projet. Il s'agit après tout du premier développement résidentiel majeur dans le secteur Grand-Mère en 30 ans. 
«L'ancienne Ville de Grand-Mère a arrêté de faire du développement en 1986. Et il n'y avait plus de terrains dans de nouveaux développements pour que les gens se construisent une maison. Ça fait trente ans qui ne se passe rien», explique Mario Gélinas. «On arrive avec un nouveau développement près de l'autoroute 55 et à proximité de tous les services. C'est un beau site boisé avec une piste cyclable à proximité.»
Le promoteur indique que ce projet de développement séduit particulièrement les personnes retraitées ne souhaitant plus entretenir une maison. Il note que la région de Shawinigan offre peu de condos pour cette clientèle. 
«Ils n'ont plus le gazon à faire ou de cour à déneiger. Plusieurs personnes recherchent la tranquillité et ne veulent plus entretenir une grosse maison», précise Mario Gélinas.  
Afin de permettre l'accès à des terrains destinés à la construction de condos, une nouvelle rue sera aménagée dans les prochains mois. «Nous avons des étapes à faire avant de faire la rue. Nous devons avoir les permis avec l'Environnement et demander les soumissions», souligne le promoteur immobilier, Mario Gélinas. «Les coûts de la construction de la rue reviennent aux promoteurs. Les acheteurs devront ensuite débourser ces sommes dans l'achat du terrain. Ils n'auront pas à payer pour la construction durant 15 ans», ajoute Mario Gélinas. 
La préservation de la nature est importante dans ce développement résidentiel. Près de 35 % de la superficie totale du projet a été réservée pour les aires de conservation naturelle. «Ainsi, plus de 700 000 pieds carrés seront conservés à perpétuité pour la protection des milieux humides assurant ainsi un habitat protégé pour une multitude d'espèces», assure le promoteur.