Jean-Philippe Martin et Simon Brunelle organisent le Festival l'Aurore Boréale.

Pas moins de 10 000 visiteurs attendus au Festival l'Aurore Boréale

Le festival brassicole organisé par Jean-Philippe Martin et Simon Brunelle grandit vite. Les deux promoteurs de l'événement lancé en 2016 déménagent le tout du Complexe Laviolette à la Bâtisse industrielle du parc de l'Exposition de Trois-Rivières avec l'objectif de tripler l'achalandage.
Vendredi et samedi, la Bâtisse industrielle accueillera 24 exposants au deuxième Festival l'Aurore Boréale. C'est une dizaine de plus qu'en 2016. Maintenant que la durée de l'événement a doublé par rapport à 2016, alors que 3000 personnes avaient été accueillies, les organisateurs s'attendent à recevoir entre 8000 et 10 000 visiteurs.
«On a vu que la réponse a été bonne en 2016. Simon et moi, on travaille dans l'organisation d'événements (ils sont associés au Complexe Laviolette). On est des gars d'ambition, on veut que ce soit beau, que ça prenne de l'expansion. On veut en faire un événement annuel marquant», commente Jean-Philippe Martin, en soulignant que le budget de fonctionnement a nécessairement augmenté, passant de 60 000 $ en 2016 à 110 000 $ cette année.
Selon ce dernier, le fait que le festival se tienne en hiver, à quelques semaines des Nuits polaires, contribue à attirer les amateurs d'activités populaires. Mais la diversité du produit et la croissance observée dans le milieu des microbrasseries sont les principaux moteurs de cette activité qui réserve aussi une belle place à la famille.
«L'objectif est de faire un festival accessible à tout le monde par son coût, par le spectacle pour enfants qu'on présente le samedi, avec les jeux gonflables. La soirée du vendredi est plus party avec le spectacle de Vilain Pingouin. Mais c'est agréable de venir au festival. Les gens peuvent déguster des bouchées, prendre un verre de dégustation. C'est très familial», mentionne M. Martin.
En plus des six entreprises qui offriront de la nourriture, des étudiants du Cégep de Trois-Rivières réaliseront des sculptures sur neige. Un concours de brasseurs amateurs a aussi été mis sur pied par le festival.
Le jury s'est déplacé auprès d'une douzaine de brasseurs pour tester leur produit et les meilleurs ont été retenus afin d'être présents au festival. Ils ne peuvent faire goûter leur produit au public, en raison d'un règlement, mais le gagnant du concours aura la chance de brasser sa bière d'ici quelques semaines à la microbrasserie trifluvienne le Gambrinus, ce qui permettra de la faire déguster.
Jean-Philippe Martin a fait partie des juges de ce concours. Selon lui, le produit est d'une belle qualité.
«Les brasseurs amateurs ont accès à des produits de base de qualité. On est loin de l'époque du mononcle qui faisait son vin dans sa cave et qui le faisait goûter à sa famille durant le temps des Fêtes!»
La programmation complète est disponible au www.festivallauroreboreale.com.