Parcs Canada: nouveau contrat de travail de quatre ans

Shawinigan (GV) — L’Alliance de la fonction publique du Canada annonce qu’elle vient de s’entendre sur les principes d’une nouvelle convention collective de quatre ans avec l’agence Parcs Canada. Le dernier contrat était échu depuis août 2014, de sorte que les parties devront reprendre les discussions dans un horizon assez court puisque ce nouveau contrat de travail se terminera à la fin de l’été 2018.

Normand Pelletier, conseiller syndical au Québec pour l’AFPC, précise que près de 4300 membres sont touchés par cette entente à travers le pays. Dans la région, les effectifs peuvent monter à une centaine de personnes en haute saison, principalement au Parc national de La Mauricie.

Le contrat prévoit des augmentations de salaires annuelles de 1,25 %, pour un total de 5 % sur quatre ans. Pour le reste, les membres seront invités à se prononcer sur cette entente au cours des prochaines semaines. L’AFPC recommandera son acceptation.

Fait à noter, le gouvernement du Canada possédait auparavant un délai maximal de 90 jours après la signature de la convention pour payer la rétroactivité à ses employés syndiqués.

Il doit en obtenir 150 avec cette nouvelle entente, une conséquence directe du fiasco du système de paye Phénix.

«C’est ce qu’ils ont fait avec toutes les autres tables de négociation», précise M. Pelletier.