Marc H. Plante, député de Maskinongé, a confirmé lundi l'appui financier du gouvernement du Québec au plan d'investissement d'Omnifab, dont le président est Yvon Morel.

Omnifab prend de l'expansion

Omnifab vient juste de conclure un plan d'investissement de 884 000 $ que l'entreprise travaille déjà sur un agrandissement de ses installations à moyen terme.
Cette entreprise de Louiseville est spécialisée dans l'usinage et la conception de pièces mécaniques. La direction a amorcé ce plan d'investissement il y a un peu plus de deux ans, alors qu'elle a ajouté 3000 pieds carrés à ses installations qui en comptent maintenant 20 000. L'acquisition d'équipements et l'expertise développée au fil des ans ont permis à la compagnie de presque doubler son chiffre d'affaires annuel qui s'élève maintenant à sept millions de dollars.
«L'arrivée de nouvelle machinerie, c'est pour faire des projets plus gros: on fait maintenant des convoyeurs de 200 pieds de long, on peut entrer trois remorques de 53 pieds», déclare Yvon Morel, le président d'Omnifab.
La compagnie profite d'une participation financière de quelques partenaires, dont celle du gouvernement du Québec, pour réaliser ce projet. Par le biais de deux prêts de 200 000 $, Québec accorde un coup de pouce de 400 000 $ dans ce plan d'investissement.
«Ce matin (lundi), on est dans une entreprise en santé, une entreprise dynamique. Aujourd'hui, il faut se moderniser. Ça prend des entrepreneurs compétents, qui ont une vision et Omnifab a toujours eu cette vision», déclare Marc H. Plante, le député de Maskinongé, lors de l'annonce de la confirmation de l'aide gouvernementale au projet d'Omnifab.
Les 20 000 pieds carrés de superficie sont répartis sur deux sites, car Omnifab occupe 10 000 pieds dans l'incubateur industriel de la MRC de Maskinongé. C'est cette surface qu'Omnifab veut ajouter à son usine d'ici trois ans, un projet dont le budget reste à déterminer, mais qui sera assurément de quelques centaines de milliers de dollars.
De 30 à 65 employés
La forte progression des affaires d'Omnifab au cours des dernières années a entraîné une augmentation majeure de son personnel. Depuis 2015, le nombre d'employés a grimpé de 30 à 65 personnes.
Selon Yvon Morel, les employés sont une grande partie du succès d'Omnifab qui envoie fréquemment entre cinq et 10 de ses employés au Nunavut pour travailler en mécanique industrielle avec des entreprises minières. C'est la raison pour laquelle le dernier agrandissement fait place à une cafétéria moderne et une salle d'entraînement qui mesure 900 pieds carrés.
«C'est important pour garder nos employés. Chez nous, on adapte les heures de travail, on offre le massage le mercredi, on a des séances d'entraînement de type Crossfit l'été. C'est bon pour développer le sentiment d'appartenance des employés», commente M. Morel.
La direction s'assure que des fruits frais sont mis à la disposition des employés chaque jour. De plus, elle se fait un plaisir d'embaucher des travailleurs de 65 ans et plus.
«On doit avoir huit ou neuf employés de 65 ans et plus. Ils veulent travailler deux ou trois jours par semaine. On est capable de faire des semaines complètes avec deux employés. Et ces gens-là sont des employés avec de l'expérience, ils sont disponibles, ils sont fiables et ils sont fiers!», ajoute M. Morel, très heureux de constater que son entreprise n'a pas à gérer de roulement de personnel.
L'entreprise qui vient d'acheter une compagnie électrique spécialisée dans la vente et la réparation de moteurs industriels est à la recherche d'un soudeur, d'un concepteur industriel et d'un machiniste.