On voit sur la photo: Élizabeth Gailloux, intervenante jeunesse - responsable du projet «Médi@ction 2.0» et Lysa-Maude Frappier, intervenante jeunesse au projet «Médi@ction 2.0».
On voit sur la photo: Élizabeth Gailloux, intervenante jeunesse - responsable du projet «Médi@ction 2.0» et Lysa-Maude Frappier, intervenante jeunesse au projet «Médi@ction 2.0».

Nouveau projet multimédia au Carrefour jeunesse-emploi MRC de Maskinongé

Audrey Tremblay
Audrey Tremblay
Le Nouvelliste
LOUISEVILLE — Un nouveau projet d’insertion socioprofessionnelle a été lancé au Carrefour jeunesse-emploi MRC de Maskinongé. Le projet «Médi@ction 2.0» mettra en valeur différents domaines du multimédia, soit la création de jeux vidéo, la programmation numérique, l’infographie, la radio et la photographie.

«Par cette thématique, le CJE désire rejoindre un bassin de jeunes adultes créatifs qui souhaitent développer leurs compétences par la réalisation de projets concrets. Grâce au projet Médi@ction 2.0, nous souhaitons faire en sorte que les participants se connaissent mieux, qu’ils se sentent valorisés et ainsi, qu’ils puissent développer leur plein potentiel et des compétences transférables sur le marché du travail», mentionne Josée Bellemare, directrice générale de l’organisme.

Le projet consiste à soutenir 12 jeunes adultes âgés de 16 à 30 ans de la MRC de Maskinongé qui souhaitent vivre une transition pour intégrer le marché du travail.

Les participants, divisés en trois cohortes, vivront d’abord des plateaux de travail créatifs. Ils permettront, entre autres, aux participants de se familiariser avec différentes techniques liées au multimédia.

Les jeunes adultes vivront par la suite une période d’exploration de quatre semaines directement en entreprise.

«Au cours de ces deux premiers volets, les participants recevront une allocation financière de participation, qui correspond au salaire minimum pour 30 heures de participation hebdomadaire», note le Carrefour jeunesse-emploi MRC de Maskinongé.

Dans le cadre du projet Médi@ction 2.0, les participants auront l’occasion de créer un jeu vidéo, de produire des podcasts, et d’apprendre les techniques de photographie.

Ils auront d’ailleurs comme mandat de mettre en valeur la MRC de Maskinongé par la prise de clichés de chacune des 17 municipalités. Ces œuvres feront l’objet d’une exposition au début de l’année 2022.

«Avec une somme totalisant 290 383 $, soit 114 463 $ la première année et 175 920 $ la deuxième année, le CJE pourra rejoindre la clientèle jeune et susciter son intérêt à effectuer un retour à l’école et à intégrer le marché du travail. Les connaissances et l’expertise que ces jeunes acquerront seront précieuses pour garnir leur curriculum vitae et ainsi avoir un éventail de choix pour sélectionner le métier qui répondra à leurs attentes. Il est important d’encourager et d’assurer la relève dans le domaine du multimédia, qui est de plus en plus en demande, et ce, dans tous les secteurs d’activité», souligne Jean Boulet, ministre du Travail, du l’Emploi et de la Solidarité sociale et ministre responsable de la région de la Mauricie.

Le projet devrait se conclure par l’obtention d’un emploi au sein d’une entreprise ou d’un organisme de la région.

«Les employeurs participants au projet recevront une subvention salariale représentant 50 % du salaire minimum durant une période de 18 semaines», note l’organisme.

Le projet Médi@ction 2.0 est subventionné dans le cadre de l’Entente de contribution Canada-Québec en appui aux jeunes du Québec, à laquelle participe financièrement le gouvernement fédéral, plus précisément par l’intermédiaire du volet régional de la Stratégie emploi et compétences jeunesse.

Le Carrefour jeunesse-emploi est en période de recrutement pour la première cohorte de participants.