Ce contenu vous est offert gratuitement, il ne vous reste plus de contenu à consulter.
Créez votre compte pour consulter 3 contenus gratuits supplémentaires par jour.
Voilà à quoi ressembleront les installations de Nouveau Monde Graphite à Bécancour.
Voilà à quoi ressembleront les installations de Nouveau Monde Graphite à Bécancour.

Nouveau Monde Graphite annonce sa phase 2 à Bécancour

Marc Rochette
Marc Rochette
Le Nouvelliste
Article réservé aux abonnés
Bécancour — Nouveau Monde Graphite a annoncé jeudi l’achèvement d’une analyse technique de chargement initial pour la phase 2 de son projet commercial à grande échelle de matériel d’anode lithium-ion à Bécancour.

La Société poursuit ainsi sa stratégie visant à devenir le plus grand producteur occidental de matériel d’anode de haute qualité pour utilisation principale dans les batteries lithium-ion pour les véhicules électriques et les systèmes de stockage d’énergie.

Nouveau Monde Graphite a déjà fait l’acquisition d’un terrain de 200 000 mètres carrés dans le parc industriel de Bécancour, à proximité de son usine de la phase 1 située dans les installations d’Olin Corporation.

L’usine de la phase 1 du projet est actuellement en construction, avec une capacité nominale prévue de deux kilotonnes par an (ktpa) de matériel d’anode. La première production est prévue d’ici 12 mois.

L’analyse technique du chargement initial pour la phase 2 est maintenant terminée et étaye, dit-on, un solide dossier commercial visant à construire une grande usine de production de matériel d’anode pour batteries lithium-ion à Bécancour.

Les coûts d’investissement sont estimés à 545 millions de dollars US, comprenant le matériel, l’équipement, la main-d’œuvre et le transport nécessaires à l’usine, ainsi que toutes les infrastructures et les services nécessaires au soutien de cette exploitation.

Selon le promoteur, le site de Bécancour est stratégiquement situé pour la production à grande échelle de matériel d’anode. Il est à proximité des clients potentiels, a accès à des services publics clés (eau, hydroélectricité, gaz, etc.), est attenant à un producteur de chlore et de soude caustique, ce qui lui donne accès à des produits consommables clés, à une main-d’œuvre qualifiée, en plus de disposer d’un port international en eau profonde sur le fleuve Saint-Laurent.

Le plan actuel prévoit que la mise en service de la première production de la phase 2 commence au premier trimestre de 2025. La phase 2 du projet de Bécancour prévoit recevoir environ 60 ktpa de graphite en paillettes provenant du projet minier Matawinie appartenant à Nouveau Monde ou de tierces parties si la demande le justifie. Ce graphite sera transformé en environ 42 ktpa de matériel d’anode, 3 ktpa de paillettes purifiées et 14 ktpa de graphite micronisé, un sous-produit de valeur du processus.

Selon les prix actuels du marché et les coûts prévus, le potentiel de bénéfice d’exploitation annuel additionnel de la phase 2 une fois à pleine capacité est projeté atteindre 200 millions $ US, suivant le schéma d’approvisionnement des matières premières retenu, ce qui s’ajoutera au potentiel de bénéfice d’exploitation généré par les ventes directes à des clients tiers du graphite en paillettes produit par le projet minier Matawinie.

Nouveau Monde poursuit ses activités d’homologation et ses discussions commerciales avec des clients potentiels grâce aux matériaux issus de son unité de démonstration.

«Grâce à nos usines sophistiquées de traitement et de valeur ajoutée de Bécancour, Nouveau Monde propose du matériel d’anode de haute qualité, et est en bonne voie pour devenir l’un des plus importants producteurs de matériel d’anode au monde. Notre intégration verticale en amont réussie avec notre projet minier Matawinie est conçue pour nous assurer l’accès à une matière première de qualité pour les décennies à venir», a commenté Arne H. Frandsen, président du conseil d’administration de Nouveau Monde.

«Nous avons fondé Nouveau Monde en 2011 avec la vision de créer le plus grand et le meilleur fournisseur de matériel d’anode à base de graphite en Amérique du Nord. Nous sommes fiers d’annoncer la phase 2 de ces efforts, dont les coûts d’exploitation prévisionnels sont peu élevés. Il est essentiel pour l’Amérique du Nord de développer une chaîne d’approvisionnement entièrement intégrée de matériaux de haute qualité pour les batteries produites à grande échelle, avec une empreinte carbone minimale et en assurant la traçabilité, tout en préservant la compétitivité des coûts en tout temps», a conclu Eric Desaulniers, président et chef de la direction de Nouveau Monde.