Nicolet perd Desjardins Entreprises

Pour une question stratégique et pratique, Desjardins Entreprises quittera le centre-ville de Nicolet à l'automne pour s'installer dans l'édifice Télébec, à Bécancour. Un transfert qui signifie la perte de 25 emplois sur le territoire nicolétain.
«La bâtisse devient trop grande, il y a eu beaucoup de transformations au fil du temps. À l'époque, quand Desjardins Entreprises a démarré, on n'avait pas tout le bout de Gentilly-Lévrard-Rivière du Chêne où on se rend quasiment jusqu'à la limite de Lotbinière.
Aujourd'hui, quand on regarde notre nouveau territoire qui part de Lotbinière jusqu'à Yamaska, le volet central de notre nouvelle organisation est à l'axe de la 30 et de la 55», a expliqué au Nouvelliste le directeur général de la caisse Desjardins de Nicolet, Richard Isabelle.
«C'est un peu pour ça qu'on a commencé à regarder et que ça pourrait être un endroit intéressant si on veut que ça fasse du sens, qu'on ait les bons pieds carrés et la visibilité», renchérit-il.
Présentement, Desjardins Entreprises se retrouve dans un bâtiment adjacent à la caisse de Nicolet. «La caisse est là pour demeurer à Nicolet. On a des discussions pour le réaménagement de Desjardins Entreprises et on est en train de jaser à un transfert éventuel à Godefroy», a admis M. Isabelle tout en annonçant une rencontre avec les instances municipales le 14 juin prochain.
D'ailleurs, à la Ville, on veut profiter de cet échange pour tenter de convaincre Desjardins Entreprises de conserver ses bureaux au centre-ville, d'autant plus que l'institution financière était associée de près aux démarches de revitalisation du coeur de Nicolet.
Selon ce que Le Nouvelliste a appris, on veut aussi rappeler à la caisse de Nicolet qu'elle perdra du même coup son locataire d'à côté et que d'autres locaux sont disponibles dans la municipalité.