Nemaska Lithium a prolongé son entente à long terme avec l’entreprise Johnson Matthey.

Nemaska prolonge une entente avec un client

Shawinigan — Sous les projecteurs au cours des dernières semaines en raison de sa quête d’un financement supplémentaire de 375 millions $ pour compléter ses projets à la mine Whabouchi et à Shawinigan, Nemaska Lithium a lancé un signal positif jeudi, en annonçant la prolongation de son entente à long terme avec Johnson Matthey, un client de la première heure, pour son approvisionnement en hydroxyde de lithium.

En fait, cette information précise un volet du contrat annoncé en mai 2016 entre les deux entreprises. À ce moment, Johnson Matthey devenait un important partenaire pour la réalisation de l’usine phase 1, en fournissant une avance de 12 millions $ en échange de services et de produits.

Jusqu’ici, la société confirme avoir fourni plus de 80 tonnes d’hydroxyde de lithium de qualité batterie à ce client grâce à la production de cette division. Rappelons que l’usine phase 1 a été réalisée au coût de 38 millions $ et qu’elle est entrée en exploitation au printemps 2017. Sa mission consiste également à fournir des échantillons pour d’éventuels clients.

En mai 2016, Nemaska Lithium précisait qu’une deuxième entente pour l’approvisionnement à long terme de sels de lithium à Johnson Matthey était aussi prévue dans ce partenariat. C’est ce volet qui a été annoncé jeudi.

Ainsi, Nemaska Lithium s’engage à fournir 61 000 tonnes d’hydroxyde de lithium produites à l’usine commerciale de Shawinigan à Johnson Matthey sur une période de dix ans, à compter de 2021. La société avance qu’il s’agit d’un «volume supérieur» à ce qui était prévu à l’origine, sans préciser davantage.

Cette semaine, le président et chef de la direction, Guy Bourassa, estimait toujours réaliste l’entrée en exploitation de l’usine commerciale pour le deuxième semestre de 2020, malgré la décision d’interrompre la construction jusqu’à la confirmation de l’obtention du financement recherché.

Néanmoins, le contrat permet de «modifier le début de la période d’approvisionnement selon certains paramètres établis dans l’entente et en fonction des dates prévues de mises en service, de montée en puissance et de début de production de l’usine de Shawinigan», précise la société dans son communiqué.

À la bourse de croissance TSX, l’action de Nemaska Lithium a gagné 0,01 $ jeudi, pour clôturer à 0,33 $. Le titre peine à se remettre de sa dégringolade du 13 février, alors que l’annonce de recherche de financement supplémentaire de 375 millions $ avait fait passer sa valeur de 0,55 $ à 0,35 $ en une seule journée.