Geneviève Dubois

MRC Nicolet-Yamaska: «On recentre notre plan d’action»

BAIE-DU-FEBVRE — Souhaitant attirer de la main-d’oeuvre sur son territoire, la MRC de Nicolet-Yamaska participera à une première mission de recrutement à l’international. À sa dernière assemblée régulière tenue exceptionnellement à Baie-du-Febvre, le conseil des maires a autorisé la directrice générale adjointe, Caroline Vachon, à se rendre en Tunisie, le 12 juin prochain, pour un forum d’entreprises et ce, après la présentation convaincante du spécialiste Alex Bussière.

«On a une super opportunité. C’est sûr que chez nous, il n’y a pas tellement cette culture de mission qui est installée. C’est un défi. C’est toujours de bien expliquer pourquoi on utilise des fonds publics pour ça, mais il n’y a à peu près pas de frais pour la MRC. On accompagne quelqu’un qui est habitué d’en faire et dont les actions sont vraiment ciblées. On va évaluer après. Je suis contente. Je trouve que de passer en mode proaction, ça va être parfait», a confié la préfète, Geneviève Dubois.

À cette occasion, la MRC pourra promouvoir des offres d’emploi dans les entreprises de la MRC ainsi que les avantages de s’installer dans Nicolet-Yamaska.

«Il s’agit également d’une occasion de voir si des partenariats avec des organisations de la Tunisie liées à l’employabilité et la formation peuvent être développés», peut-on lire dans la résolution.

Parallèlement, le conseil des maires a autorisé le dépôt d’un projet dans le cadre du programme mobilisation-diversité du ministère de l’Immigration, de la Diversité et de l’Inclusion.

Sur trois ans, ce projet permettra à la MRC de poursuivre les efforts déjà déployés pour rendre les communautés plus accueillantes et inclusives afin d’assurer la rétention des nouveaux arrivants.

Déjà, le premier projet Immigraction Nicolet-Yamaska aura permis d’établir des contacts avec une cinquantaine de personnes immigrantes qui ont de l’intérêt à venir s’installer sur le territoire. D’ailleurs, en 2019, pas moins de 11 nouvelles personnes immigrantes s’établiront dans la MRC.

«Dans les deux dernières années, on recentre notre plan d’action et on fait preuve de cohérence. On souhaite attirer la main-d’oeuvre immigrante, on met en place des actions, comme Immigraction, pour accueillir autant les immigrants en milieu de travail que dans les communautés, parce qu’il y a tout un volet qui accompagne les municipalités. De pouvoir participer à des missions, je pense que c’est tout à fait en lien avec ce qu’on fait», explique la mairesse de Nicolet.

Finalement, cette dernière n’est pas peu fière de pouvoir compter, en matière de développement économique, sur un Fonds local de solidarité FTQ d’un million de dollars, au lieu de l’habituelle somme de 750 000 dollars. À cela s’ajoutent une contribution de 100 000 dollars de la Fédération québécoise des municipalités, 50 000 dollars de la MRC et 50 000 $ des Caisses Desjardins de Nicolet et Godefroy.

«C’est un signal très positif du travail qu’on fait. C’est autour de 1,2 million de dollars pour de l’investissement qu’on va pouvoir faire en entreprise», a-t-elle conclu, soulignant la nouvelle possibilité de soutenir des commerces.