Mario Lyonnais, préfet de la MRC de Bécancour.

MRC de Bécancour: un budget de 4 millions $ en 2019

BÉCANCOUR — Le conseil des maires de la MRC de Bécancour vient d’adopter un budget de 4 millions de dollars pour l’année 2019. Les prévisions témoignent d’une légère augmentation qui maintient l’accroissement des dépenses à un niveau près de l’inflation.

Pour les élus, la rigueur et leur capacité de payer auront guidé leurs actions, tout en maintenant des services de qualité aux municipalités, aux citoyens et aux entreprises.

«C’est un exercice budgétaire cohérent et rigoureux qui a été élaboré avec la vision de la continuité, et ce, en concordance avec la volonté de la MRC de Bécancour de bâtir sur ses actifs qui comportent quelques ajouts et améliorations dans ses services. Il reflète nos valeurs, dont celles d’être à l’écoute de nos citoyens et faire preuve d’ouverture face aux projets rassembleurs et collectifs», a commenté le préfet Mario Lyonnais.

Encadrer et soutenir les municipalités dans l’application des règlements, accompagner les maires dans le processus de prise de décision touchant l’aménagement du territoire, soutenir le développement économique, maintenir et développer le réseau de fibres optiques, maintenir les services en culture, en communication et en sécurité incendie: voilà autant de priorités budgétaires retenues.

Le budget 2019 présente différentes mesures afin de poursuivre la réalisation des mandats de la MRC de Bécancour tels que l’aménagement du territoire, l’urbanisme, la gestion des cours d’eau, la prévention de la forêt, l’inspection régionale, l’informatique-géomatique, les lots intramunicipaux, le schéma de couverture de risques en sécurité incendie et sauvetage hors route, l’incendie, le Fonds de développement des territoires, le développement économique régional ainsi que le développement culturel.

Chaque dollar investi se répartit de la façon suivante: 30 % pour l’administration générale, 23 % pour l’évaluation foncière, 22 % pour le développement économique régional, 5 % pour l’aménagement du territoire, 4 % pour le développement culturel et autres: 1 % pour l’informatique-géomatique, 1 % pour le schéma de couverture de risques en sécurité incendie et le sauvetage hors route, 3 % pour la gestion des cours d’eau, ainsi que 3 % pour la prévention de la forêt. Il y a un 6 % pour le service d’inspection régionale dont les dépenses se répartissent entre huit municipalités, au lieu de six.

Par ailleurs, 2 % est octroyé pour l’entretien régulier du réseau de villes et villages branchés qui a été implanté en 2008. Le poste de la Sûreté du Québec, le programme de rénovation et les lots intramunicipaux s’autofinancent.

Le budget du Service de sécurité incendie régional de la MRC de Bécancour représente un montant de 981 148 $. Celui-ci est présenté à part du budget général étant donné qu’il ne dessert que les municipalités suivantes: Deschaillons-sur-Saint-Laurent, Fortierville, Lemieux, Manseau, Parisville, Sainte-Cécile-de-Lévrard, Sainte-Françoise, Sainte-Marie-de-Blandford, Sainte-Sophie-de-Lévrard et Saint-Pierre-les-Becquets.

La prochaine année sera marquée par la poursuite du déploiement du réseau de fibres optiques sur le territoire, la régionalisation du Projet d’Accueil et d’Intégration Solidaire et la concrétisation des différents projets mis en place depuis quelques années par le comité culturel.