Mises en chantier en mai: hausse de 145 % à Trois-Rivières

TROIS-RIVIÈRES — La Société canadienne d’hypothèques et de logement (SCHL) vient de publier les données sur les mises en chantier résidentielles pour le mois de mai 2020 dans les centres urbains de 10 000 habitants et plus. Au Québec, elle a recensé 5261 habitations mises en chantier, soit une hausse de 27 % par rapport à mai 2019.

Sur le plan géographique, cinq régions métropolitaines de recensement (RMR) ont connu des hausses significatives d’activité. La RMR de Trois-Rivières s’est démarquée avec une croissance de 145 % grâce à ses 157 mises en chantier. Québec (+33 %), Montréal (+30 %), Sherbrooke (+26 %) et Saguenay (+17 %) ont également connu des augmentations le mois dernier. Seule la RMR de Gatineau a enregistré un recul, de l’ordre de 34 %.

Cette augmentation provinciale survient après la pause d’avril, où l’énumération des mises en chantier par la SCHL n’a pas eu lieu à cause de l’arrêt complet des chantiers (entre le 24 mars et le 19 avril) décrété par le gouvernement du Québec en raison de la crise sanitaire. Par ailleurs, l’année avait bien démarré alors que le nombre de logements entamés affichait une hausse de 13 % pour les trois premiers mois.

La construction de maisons individuelles et de logements collectifs (appartements, maisons jumelées et maisons en rangée) a connu un fort mois de mai, avec respectivement 972 et 4289 mises en chantier, soit des hausses de 43 % et de 23 %.

Et puisque les résultats mensuels montrent souvent des fluctuations importantes, l’évolution des mises en chantier sur une période de douze mois donne une meilleure idée de la tendance générale. Ainsi, de juin 2019 à mai 2020, les 41 471 mises en chantier dénombrées dans la province ne laissent voir qu’une légère diminution de 2 % par rapport à la période précédente de douze mois, et ce, en dépit de l’absence d’activité en avril dernier.