Le nombre de mises en chantier d'habitations, en données désaisonnalisées et annualisées, a avancé à 222 324 unités en juillet, alors qu'il était de 212 948 unités en juin.

Mises en chantier à Trois-Rivières: marché stable... et vieillissant

L'activité de construction d'habitations a repris en juillet, a indiqué mercredi la Société canadienne d'hypothèques et de logement. Le nombre de mises en chantier d'habitations, en données désaisonnalisées et annualisées, a avancé à 222 324 unités en juillet, alors qu'il était de 212 948 unités en juin.
À Trois-Rivières, ce chiffre était de 699 le mois dernier, contre 633 un an plus tôt, toujours en DDA. En données réelles, la construction est stable depuis le début de l'année par rapport aux sept premier mois de 2016, soit 311 contre 314.
«Dans la région de Trois-Rivières, le cumul de l'année du côté de la construction neuve présente un portrait similaire à celui de la même période en 2016. Le rythme des mises en chantier s'est maintenu autant du côté des maisons pour propriétaires-occupants que des logements collectifs. Le niveau de l'activité en 2017 devrait continuer d'être supporté par la progression de l'emploi. De plus, certains facteurs démographiques tels le vieillissement de la population et le retour de personnes de 55 ans et plus dans la région continueront d'orienter les besoins en nouvelles habitations», a commenté Tania Bourassa-Ochoa, analyste principale de marché à la SCHL.
La cadence annuelle des mises en chantier dans les centres urbains a grimpé de 5,5 pour cent à 206 122 unités, alimentée par une hausse des mises en chantier de logements collectifs - généralement des immeubles d'appartements, des maisons en rangée et des copropriétés. En contrepartie, les mises en chantier de maisons isolées ont ralenti.
Les mises en chantier de logements collectifs dans les centres urbains ont grimpé de 10,4 pour cent à 141 950 unités, tandis que celles de maisons isolées ont reculé de 3,9 pour cent à 64 172 unités.
Le nombre de mises en chantier en milieu rural, en données désaisonnalisées et annualisées, s'est établi à 16 202 unités.
La moyenne mobile de six mois du nombre mensuel désaisonnalisé et annualisé de mises en chantier d'habitations a grimpé à 217 550 unités en juillet, comparativement à 215 175 unités en juin.
Par ailleurs, Statistique Canada a indiqué mercredi que la valeur des permis de bâtir délivrés en juin avait grimpé à 8,1 milliards $, en hausse de 2,5 pour cent par rapport à celle du mois de mai.
La valeur des permis de bâtir du secteur résidentiel a glissé de 0,9 pour cent à 5,0 milliards $ en juin, tandis que celle des permis pour les structures non résidentielles a avancé de 8,8 pour cent à 3,0 milliards $, a précisé l'agence fédérale.
Avec la collaboration de La Presse canadienne