À l’heure actuelle, Maskicom compte environ 800 abonnés à Saint-Mathieu-du-Parc, Saint-Élie-de-Caxton, Saint-Léon-le-Grand et Saint-Boniface. Le projet devait à l’origine être complété en mars 2021 avec plus de 4000 abonnés, mais l’échéance a été repoussée à quelques reprises en raison notamment des difficultés rencontrées pour l’obtention des permis pour l’utilisation des poteaux.
À l’heure actuelle, Maskicom compte environ 800 abonnés à Saint-Mathieu-du-Parc, Saint-Élie-de-Caxton, Saint-Léon-le-Grand et Saint-Boniface. Le projet devait à l’origine être complété en mars 2021 avec plus de 4000 abonnés, mais l’échéance a été repoussée à quelques reprises en raison notamment des difficultés rencontrées pour l’obtention des permis pour l’utilisation des poteaux.

Maskicom veut se placer à l’abri de ses créanciers

Sébastien Lacroix
Sébastien Lacroix
Le Nouvelliste
Article réservé aux abonnés
Les difficultés rencontrées depuis plusieurs mois par Maskicom forcent l'organisme à déposer un avis d’intention de faire une proposition à ses créanciers afin de restructurer ses activités. Un repreneur est toutefois déjà sur les rangs pour permettre d'atteindre les objectifs de brancher les 4000 foyers d'ici septembre 2022.