L’entreprise Marmen s’impliquera dans la construction d’une usine de fabrication de tours d’éoliennes offshore et de fondations Stiesdal dans le Nord-Est des États-Unis.

Marmen envisage la construction d'une usine aux États-Unis

TROIS-RIVIÈRES — Spécialiste des tours d’éoliennes sur terre, l’entreprise Marmen de Trois-Rivières veut maintenant exploiter le marché maritime en s’impliquant dans la construction d’une usine de fabrication de tours d’éoliennes offshore et de fondation Stiesdal dans le Nord-Est des États-Unis. La mise en chantier, souhaitée dès 2020, implique des investissements de plusieurs dizaines de millions de dollars et la création de 250 emplois.

En ce sens, Marmen vient de signer un protocole d’entente avec Welcon, une entreprise danoise, et les deux sociétés souhaitent collaborer pour constituer une entité distincte, détenue conjointement, visant à obtenir des commandes de tours et fondations reliées à des projets de développement éolien offshore aux États-Unis.

«Ce serait une première pour Marmen, car de nos usines, on fait uniquement des tours onshore, pour des éoliennes installées sur la terre. L’industrie de la offshore commence à démarrer aux États-Unis, elle est présente en Europe depuis une vingtaine d’années. C’est une industrie qui a vraiment grandi en Europe, mais elle arrive aux États-Unis et on veut capturer le marché», explique Guillaume Angers, directeur du développement des affaires chez Marmen.

Et la fabrication de ces tours d’éoliennes offshore ne serait pas possible dans les usines trifluviennes, qui comptent 900 employés. «Les tours qu’on fait présentement ont environ quatre mètres de diamètre alors que les tours pour aller en mer vont jusqu’à huit mètres de diamètre. Les installations ne sont pas suffisantes. Juste le transport, il faut vraiment être sur le bord de l’eau», précise-t-il.

Quant aux retombées du projet à Trois-Rivières, celui-ci les voit surtout du côté des activités au siège social. «Comme c’est une industrie bien spécifique, on fabrique beaucoup de nos équipements de production, on design et construit nos propres équipements. Une partie de ça pourrait venir de nos ateliers de Trois-Rivières, il y a donc un potentiel de création d’emplois», ajoute prudemment M. Angers.

Marmen est reconnue pour son expertise internationale en usinage, fabrication et assemblage mécanique de haute précision et est l’un des plus importants fabricants de tours d’éoliennes terrestres en Amérique du Nord. Tandis que Welcon est le leader mondial dans la fabrication de tours d’éoliennes offshore et détient les droits de production à l’échelle mondiale des fondations en mer flottantes et fixes Stiesdal.

La position de leader de Marmen en Amérique du Nord combinée à l’expertise de Welcon dans la fabrication de tours d’éoliennes offshore et de fondations Stiesdal créera une solide synergie qui permettra aux deux sociétés d’atteindre leurs objectifs communs.

Le marché éolien offshore américain devrait connaître une croissance massive au cours de la prochaine décennie. Avec environ 6 GW de capacité déjà annoncés et plus de 20 GW en prévision d’ici 2035, une nouvelle révolution des énergies renouvelables est présentement en cours aux États-Unis.

«Nous sommes ravis de notre nouveau partenariat. Nous croyons fermement qu’il représente la meilleure combinaison d’expertise et de talent possible pour saisir l’immense opportunité que représente le marché de l’éolien offshore aux États-Unis», a déclaré Patrick Pellerin, président de Marmen.

«Ce partenariat réunit deux sociétés expertes de l’industrie éolienne dans une coentreprise qui possède tous les ingrédients nécessaires pour concevoir, construire et exploiter une usine de tours et de fondations de pointe avec une production optimisée et une technologie robotisée sur les lignes de production», a mentionné Carsten Pedersen, président de Welcon.

L’entreprise danoise est spécialisée dans la fabrication de composants en acier. L’emphase est mise sur les tours, fondations et autres structures en acier pour l’industrie éolienne.

Au cours des 50 dernières années, Welcon a développé un solide savoir-faire dans l’industrie de transformation de l’acier. Ce savoir-faire, jumelé à des investissements ciblés dans les installations de production et le personnel, a placé l’entreprise en première ligne du développement technologique des procédés de soudage. En conséquence, Welcon est un chef de file et fournisseur de composants et de solutions sur mesure. Welcon a fourni environ 50 % des tours d’éoliennes offshore en Europe.

Possédant une expertise internationale en usinage de haute précision, en fabrication et en assemblage mécanique, Marmen est un sous-traitant hautement reconnu des grands constructeurs OEM et l’un des plus importants fabricants de tours d’éoliennes en Amérique du Nord.

Depuis plus de 45 ans, Marmen dessert de nombreux marchés, notamment ceux de l’énergie éolienne, de l’aviation, du pétrole et gaz, de l’hydroélectricité, des turbines à vapeur et à gaz, des mines et aciéries, de l’infrastructure et plusieurs autres.