Le nombre de mises en chantier est en baisse en Mauricie.

Marché immobilier: les ventes en hausse, la construction en baisse

Trois-Rivières — Alors que le marché de la vente de maisons affiche une hausse à Trois-Rivières, celui de la construction en Mauricie subit une baisse majeure de 36 %.

Selon l’étude sur le prix des maisons de Royal LePage, le marché trifluvien a conclu le troisième trimestre de 2019 avec une majoration de 22,6 % à propos des ventes de propriétés, à comparer à la même période en 2018. Le prix des maisons vendues est aussi en progression, soit 3,2 %, entre ces deux périodes. Le prix médian s’élève à 200 495 $. Cette augmentation du prix de vente se poursuit, car elle était de plus de 4 % lors des deux premiers trimestres de 2019.

Le prix médian du troisième trimestre représente toutefois une légère baisse de 0,3 % si on le compare à celui noté durant le deuxième trimestre de 2019.

«Cette année, l’activité est plus importante que l’an dernier à pareille date, avec des délais de vente plus courts et un inventaire qui commence même à s’amenuiser», déclare par voie de communiqué Martin Leblanc, dirigeant-propriétaire de Royal LePage Mauricie.

Les prévisions pour les trois derniers mois de 2019 s’annoncent positives. Le marché de l’emploi est bon et la confiance en l’économie s’améliore, notamment en raison de la reprise des activités à l’usine ABI de Bécancour.

Repli de 36 %

Le portrait est fort différent en ce qui a trait aux mises en chantier dans la région. D’après les données fournies par l’Association des professionnels de la construction et de l’habitation du Québec, la Mauricie fait partie des pires régions du Québec concernant le nombre de mises en chantier durant les six premiers mois de 2019. Avec un total de 267 logements, le recul par rapport au premier semestre de 2018 est de 36 %.

Seule l’Abitibi-Témiscamingue affiche une diminution encore plus marquée, soit 51 %. À l’opposé, l’Outaouais présente plus du double du nombre de mises en chantier (+104 %). À l’échelle québécoise, la même tendance est observée, mais de façon plus modeste pour s’élever à 9 %.

Cette décroissance du nombre de mises en chantier en Mauricie touche tous les types d’habitation, soit 30 % de moins pour les maisons unifamiliales, 84 % de moins pour les copropriétés et 6 % de moins pour le locatif.

Avec 44 mises en chantier, Shawinigan affiche le recul le plus marqué (-61 %). Quelque 208 nouveaux logements sont en construction à Trois-Rivières, ce qui représente une baisse de 22 % par rapport à la même période en 2018.

La valeur des permis de construction se situe à 69,7 millions de dollars, en baisse de 40 % par rapport au premier semestre de 2018.