L'économiste régional indépendant, Jules Bergeron.

Marché du travail: recul de l'emploi à temps plein en Mauricie

À la lumière des dernières données sur le marché du travail, l'emploi mauricien est en repli de 4300 personnes depuis un an, ce qui correspond à une baisse de 3,6 %.
«En fait, depuis le début de l'année, le niveau de personnes au travail en Mauricie demeure constamment inférieur à ce qu'il était en 2016 et l'écart se creuse de mois en mois», observe l'économiste régional indépendant, Jules Bergeron.
Selon lui, ce recul est fortement attribuable à la performance de l'emploi à temps plein qui est nettement en repli par rapport à avril 2016 (4100 de moins ou 4,3 %) tandis que l'effectif à temps partiel décroît quelque peu (-100 personnes).
En avril 2017, l'emploi désaisonnalisé avait quelque peu diminué par rapport au mois précédent, soit 200 postes de moins ou 0,2 % de baisse. Conséquence? L'effectif au travail en Mauricie se chiffrait à 116 500. «Cette légère diminution est le résultat d'une faible dynamique à la hausse pour l'emploi à temps plein (300) et à la baisse pour les postes à temps partiel (-400)», explique le spécialiste.
Par ailleurs, celui-ci a noté une progression de 700 du nombre de personnes en chômage, qui se chiffrait à 8300 en avril 2017, pour une augmentation de 9,2 %. 
«L'effet s'est nettement fait sentir sur le ratio de sans-emploi, ayant grimpé de 0,7 point en l'espace d'un mois pour atteindre 6,7 % en avril 2017», ajoute M. Bergeron.
En comparaison d'avril 2016, l'emploi mauricien est en repli de 4300 personnes, ce qui constitue une diminution de 3,6 %. Néanmoins, l'impact sur la situation du chômage est loin d'être négatif, «quoiqu'il faille noter une forte contraction du nombre de personnes actives sur le marché du travail comparativement aux données d'avril 2016».
«Ainsi, on remarque une diminution substantielle de la population en chômage, soit 1900 ou 18,6 % de moins alors que le taux de chômage s'inscrit en nette baisse, le ratio reculant de 1,1 point en une année», poursuit cet ancien professionnel chez Emploi-Québec Mauricie.
En ce qui a trait à l'évolution de l'emploi par secteur d'activité, il faut se référer, dit-il, aux données non désaisonnalisées et établir des comparaisons sur une base annuelle. 
Il s'agit donc de voir les statistiques sectorielles de la région d'avril 2016 et d'avril 2017. 
«De ce point de vue, on note une progression du nombre de personnes au travail dans la construction, dont l'effectif dépasse néanmoins à peine 5000, l'ajout de 500 emplois au sein de l'activité manufacturière avec 16 800 personnes occupées en avril 2017. Il y a un repli significatif de l'effectif au travail dans l'ensemble des activités de services, en particulier, dans la finance les services aux entreprises de même que dans l'hébergement et la restauration. De manière générale, la santé et les services sociaux est la composante qui échappe le plus à cette tendance», conclut M. Bergeron.