La 13e édition du Marathon de l'emploi a été lancée au DigiHub mercredi, en fin de matinée. Mickael Naud (participant), Michel Angers (maire de Shawinigan), Pascale Fraser (directrice générale du CJE de Shawinigan), Pierre Giguère (député de Saint-Maurice) et Sabrina Dupont (participante) ne voulaient pas rater ce rendez-vous.

Marathon de l'emploi: nouvelle formule, nouveau record

Pas superstitieuse pour deux sous, l'équipe du Carrefour jeunesse-emploi de Shawinigan a décidé de brasser une formule qui fonctionnait plutôt bien pour la 13e édition de son Marathon de l'emploi, présentée mercredi après-midi. Or, ces changements ont propulsé l'événement vers de nouveaux sommets, puisque pas moins de 371 offres ont été récoltées, un record.
En fait, le CJE a mis deux semaines pour obtenir ce résultat, qui provient de Shawinigan et de Saint-Boniface. Lors des précédents éditions, les chercheurs d'emplois se lançaient à l'assaut des entreprises pendant le marathon. Cette année, l'équipe a effectué les appels à quelque 800 entreprises avant l'événement. Pendant le marathon, la quarantaine de participants ont visité 24 entreprises réparties dans sept domaines.
Cette formule permettait aux dirigeants de prendre plus de temps pour décrire leur entreprise et préciser leurs besoins, tandis que les jeunes pouvaient poser davantage de questions. 
Une fois de plus, les participants étaient accompagnés de huit personnes ressources du milieu socioéconomique local au cours de cette activité. Autre nouveauté, ils ont assisté, en matinée, aux conférences de trois représentants d'entreprises de Shawinigan, soit ARM Agence de recouvrement, Prestige Mazda et IGA Baril. Ils se sont attardés aux besoins des employeurs, de même qu'aux attitudes recherchées chez les candidats.
Pascale Fraser, directrice générale du CJE de Shawinigan, explique que ces changements ont été apportés après avoir observé l'évolution du marché au fil des années. Il fallait donc mieux s'adapter aux réalités des employeurs et visiblement, le pari a été remporté.
«Je suis super satisfaite!», s'exclame la responsable. «C'est une formule à garder. Les gens avaient plus de temps pour poser des questions, les responsables étaient fiers de présenter leur entreprise. De belles rencontres très positives! Nous avons misé davantage sur la qualité des échanges que sur le nombre d'entreprises visitées.»
Le lancement du marathon ainsi que le rassemblement après l'événement se déroulaient au DigiHub. Mme Fraser explique que cette décision avait été prise en raison de l'imminence du déménagement prévu de l'église Saint-Bernard vers l'avenue Willow, dans l'ancien Sushi Taxi. Finalement, ce transfert ne surviendra pas avant novembre, mais le CJE a tout de même décidé de garder le départ et l'arrivée au DigiHub pour cette année.
«En même temps, ça fait découvrir le centre d'entrepreneuriat aux chercheurs d'emplois», fait remarquer la directrice générale.
Le député de Saint-Maurice, Pierre Giguère, avait demandé une libération à son parti, mercredi matin, pour être présent au lancement. Il connaît l'importance de cet événement pour les jeunes, y ayant lui-même participé à deux occasions comme conseiller municipal.
Le maire, Michel Angers, se réjouissait aussi de cette effervescence. Il souhaite que l'initiative convainque les jeunes de s'ancrer à Shawinigan pour y vivre et y travailler.
Les 371 offres d'emplois récoltées relèguent donc aux oubliettes l'ancienne marque de 293, établie l'an dernier. Comme d'habitude, ces postes seront réservés aux participants du marathon jusqu'à la quatrième édition du Salon de l'emploi, de la formation et de l'entrepreneuriat au Centre Gervais auto, le 4 octobre. À ce moment, les offres qui n'auront pas trouvé preneur seront transmises à l'ensemble de la population.