Jean Boulet

Main-d'oeuvre dans le secteur de la transformation du bois: Boulet annonce 2,1 M$

Trois-Rivières — Le ministre du Travail, de l’Emploi et de la Solidarité sociale, Jean Boulet, profitera de son passage à Sept-Îles vendredi pour annoncer des investissements de 2,1 millions de dollars pour le développement des compétences de 244 travailleuses et travailleurs du secteur de la transformation du bois dans toutes les régions du Québec.

Ce sont six projets de formation réalisés par Formabois, le comité sectoriel de main-d’œuvre du bois, qui permettront aux participants d’acquérir de nouvelles compétences en matière d’opération d’équipements de production, de classement des bois résineux, de mécanique industrielle et d’instrumentation, d’automatisation et de robotique.

Un de ces projets vise aussi le perfectionnement des connaissances et des compétences de superviseurs et de contrôleurs de l’industrie de la transformation du bois. Grâce à ces formations, 103 entreprises pourront bénéficier d’une main-d’œuvre encore plus qualifiée.

Un de ces projets vise la région de la Côte-Nord. Il consiste à offrir un programme de courte durée privilégiant les stages (180 heures de formation et 720 heures de stage) qui mène à un diplôme d’études professionnelles en opération d’équipements de production.

Ainsi, 15 postes d’opérateurs ou d’opératrices de machines dans la transformation du bois seront pourvus au sein de trois entreprises de la Côte-Nord. Le soutien du ministère du Travail, de l’Emploi et de la Solidarité sociale pour ce projet est de 245 603 $.

Pour le ministre Boulet, cette annonce montre l’importance qu’il accorde à l’industrie forestière et au développement de sa main-d’œuvre.

À titre d’exemple, le ministère a prévu des investissements de près de neuf millions de dollars dans ce secteur depuis le 1er avril 2019.

Selon les données de l’Enquête sur la population active de Statistique Canada, le secteur de la fabrication de produits en bois employait 34 600 personnes au Québec en 2018.

Dans l’ensemble du Québec, 961 entreprises sont actives dans le domaine de la fabrication de produits en bois. En 2017, ce secteur d’activité avait généré 2,6 milliards de dollars.

La visite de Jean Boulet à Sept-Îles marque la fin de sa tournée du Québec qu’il avait amorcée à Trois-Rivières le 4 février dernier. Lors de ses rencontres avec les partenaires du marché du travail, il leur a présenté sa vision des actions à poser afin de soutenir les entreprises devant conjuguer leurs besoins avec la rareté de la main-d’œuvre.

«Il est important de favoriser le développement des compétences de nos travailleuses et de nos travailleurs afin qu’ils puissent occuper des postes spécialisés que nos entreprises ont de la difficulté à pourvoir en raison de la rareté de la main-d’œuvre. Le soutien que nous apportons aux projets de formation de Formabois le montre. En plus de développer leur employabilité, les participants contribueront au développement de nos entreprises et de notre économie, ce qui bénéficiera à l’ensemble de la société», a commenté le ministre responsable de la Mauricie.

«L’industrie québécoise des produits forestiers représente 2,9 % du PIB engendré par l’ensemble des industries productrices de biens et 0,8 % du PIB québécois total. C’est un secteur important de l’économie du Québec et les besoins de main-d’œuvre y sont considérables. Nous sommes heureux de travailler avec nos partenaires pour valoriser les métiers et professions de ce secteur et attirer plus de travailleurs», renchérit en conclusion le ministre des Forêts, de la Faune et des Parcs, Pierre Dufour.