André Lamontagne, ministre responsabe du Centre-du-Québec.
André Lamontagne, ministre responsabe du Centre-du-Québec.

Lutte contre la pauvreté: 606 286 $ pour le Centre-du-Québec

Marc Rochette
Marc Rochette
Le Nouvelliste
TROIS-RIVIÈRES — Le gouvernement du Québec investit quelque 606 286 $ pour lutter contre la pauvreté et l’exclusion sociale dans le Centre-du-Québec. C’est le ministre responsable de la région, André Lamontagne, qui en a fait l’annonce vendredi au nom du ministre du Travail, de l’Emploi et de la Solidarité sociale, Jean Boulet.

L’Alliance centricoise pour la solidarité et l’inclusion sociale (ACSIS) a sélectionné quatre organisations dont l’initiative est liée à la lutte contre la pauvreté et l’exclusion sociale. Elles bénéficient donc de financement pour assurer la poursuite de leur projet. Et la plus grande part de l’enveloppe, soit 278 702 $, est accordée à la Corporation de développement communautaire Nicolet-Yamaska pour la poursuite du projet de sécurité alimentaire La carotte joyeuse.

La Table des MRC du Centre-du-Québec est le mandataire chargé d’interagir avec le ministère du Travail, de l’Emploi et de la Solidarité sociale pour la gestion de l’enveloppe régionale dans le Centre-du-Québec.

«En confiant la gestion des Alliances pour la solidarité aux acteurs locaux et régionaux, mon ministère reconnaît leur expertise. Jouant un rôle central dans la lutte contre la pauvreté et l’exclusion sociale, les mandataires tels que la Table des MRC du Centre-du-Québec connaissent les besoins et les priorités d’action de leur communauté. Je suis fier que nous puissions ainsi maintenir un filet social durable et ouvert à tous», a fait savoir le ministre Boulet.

«Les projets concrets annoncés contribuent à améliorer les conditions de vie des citoyennes et des citoyens les plus vulnérables de la région du Centre-du-Québec. Je tiens à remercier les organisations centricoises pour leur mobilisation et leur dynamisme, puisque leurs actions rendent nos communautés plus fortes et solidaires», a renchéri son collègue Lamontagne.

Le 10 mai 2019, le ministre du Travail, de l’Emploi et de la Solidarité sociale avait annoncé l’octroi d’une somme de 3,3 millions de dollars destinée à l’ACSIS et ce, jusqu’en 2023.

L’ACSIS est une démarche générale que s’est donnée la région pour administrer les fonds issus des Alliances pour la solidarité. Si la Table des MRC du Centre-du-Québec en est le mandataire, la MRC d’Arthabaska en est le fiduciaire.

Rappelons que le financement octroyé dans le cadre des Alliances pour la solidarité est issu du Fonds québécois d’initiatives sociales (FQIS), qui prévoit qu’une somme totale de 138,8 millions de dollars sera distribuée dans l’ensemble des régions jusqu’en 2023 pour soutenir des projets novateurs initiés par les acteurs locaux et régionaux.

Les Alliances pour la solidarité répondent à un des objectifs du Plan stratégique 2019-2023 du ministère du Travail, de l’Emploi et de la Solidarité sociale, soit d’augmenter la participation sociale des individus et la mobilisation des partenaires en matière de lutte contre la pauvreté et l’exclusion sociale.