La mail du Centre commercial Les Rivières était fort animé pour l’ouverture très attendue du magasin H&M.

L’ouverture de H&M attire les foules

Trois-Rivières — Le mail du centre commercial Les Rivières, près de Sears, était fort animé, jeudi matin, pour l’ouverture très attendue du détaillant de vêtements et d’accessoires de mode H&M.

Marie-Hélène Dumont-Brunet et son frère Stéphane, de Trois-Rivières, étaient les premiers devant la porte du commerce dès 8 h, jeudi matin. Ils avaient aussi réservé une place à une amie de Drummondville qui est arrivée une heure plus tard.

«Je suis venue pour l’ouverture, mais surtout pour les prix», raconte l’étudiante. «Une chance qu’on pouvait attendre à l’intérieur, mais il n’y avait personne à notre arrivée», dit-elle.

Les choses ont rapidement changé, toutefois. À mesure que l’heure de l’ouverture officielle, 11 h, approchait, une foule importante faisait la queue pour entrer.

Le centre commercial avait d’ailleurs prévu qu’une filée assez longue se formerait rapidement et avait installé des rubans pour contrôler la circulation et faire entrer le plus de personnes possible à l’intérieur.

Des cartes de rabais pouvant aller jusqu’à 300 $ attendaient les 300 premiers clients qui ont eu la patience d’attendre et de franchir les portes en premier.

Ce nouveau commerce compte une section pour les femmes, une pour les hommes et une pour les enfants.

H&M avait trouvé une porte-parole de choix pour son ouverture à Trois-Rivières, l’animatrice et Youtubeuse Marina Bastarache. Vêtue de vêtements exposés aussi en vitrine dans le nouveau magasin de Trois-Rivières, la jeune femme attirait visiblement une des clientèles cibles d’H&M, les 15-30 ans.

«Je suis une grande fan d’H&M», assure la populaire animatrice. «Je n’ai même pas besoin d’étudier le magasin. Je sais ce qui se passe ici. Tu arrives ici et chaque semaine, on dirait qu’il y a du nouveau stock. «C’est pas cher et ce sont des trucs vraiment fashion», estime-t-elle, visiblement enchantée d’être la porte-parole d’un jour de ce nouveau magasin.

Le commerce de 20 000 pieds carrés compte 50 employés. Pour l’instant, tous les postes ont été comblés. «Les besoins d’embauche changent constamment et nous encourageons tous les candidats à postuler», précise néanmoins Caroline Doucet de l’Agence ZOÏ, au nom de la directrice des communications chez H&M, Samara D’Auria.

Le premier H&M a ouvert ses portes au Canada en 2004 et compte aujourd’hui 19 boutiques au Québec.

«On est très excité», indique la directrice du centre Les Rivières, Sylvie Perron. «C’est de notoriété mondiale, les H&M. C’est quelque chose qui est tendance depuis plusieurs années et qui continue de l’être», dit-elle.

Aménager un magasin H&M a nécessité le déplacement de certains commerces.

H&M arrive au moment où Sears s’apprête à quitter Trois-Rivières, en 2018. «On a plusieurs scénarios sur la table pour les remplacer», indique Mme Perron.

Cette dernière n’est pas encore en mesure de parler de ce qui remplacera Sears, qui représente aussi une entrée principale du centre Les Rivières.

Confiante que les efforts porteront leurs fruits pour combler ce départ, Mme Perron indique qu’outre cette importante perte, l’année 2017 aura été une bonne année. «On pense à l’agrandissement de Sports Experts et on parle de Linen Chest qui est un très bel ajout aussi», dit-elle en rappelant aussi l’arrivée de Réno Dépôt pour remplacer Target, en 2016. «On a encore des projets. On a de nouveaux concepts qui sont signés et qu’on devrait annoncer prochainement», dit-elle.

Pour l’instant, le centre Les Rivières ne prévoit pas d’agrandissement physique. Ces nouveautés seront aménagées dans les espaces existants.

H&M s’est donné une politique environnementale et indique qu’elle augmente chaque année la quantité des vêtements répondant au principe de développement durable. Chaque année, 

la chaîne lance notamment une collection de vêtements aux fibres provenant de sources durables (H&M Conscious Exclusive Collection) identifiée par une étiquette verte.

«Notre sélection actuelle de produits utilise 26 % de matières provenant de sources durables», indique Mme Doucet. H&M indique aussi être la première entreprise de mode à déployer un programme mondial de recyclage de vêtements.

Les clients peuvent donc rapporter chez H&M les vêtements dont ils ne veulent plus, peu importe leur marque ou leur condition.

Ils recevront en échange un coupon de 5 $ sur tout achat de 30 $ ou plus.

En 2016, ce sont 470 000 livres de textiles qui ont ainsi évité les lieux d’enfouissement. «Cette année, à ce jour, nous avons recueilli environ 600 000 livres» de textiles, précise Mme Doucet.

Tous ces tissus sont envoyés «à un partenaire qui les trie afin qu’ils soient réutilisés», indique Mme Doucet. Ce partenaire, c’est I:CO qui récupère des vêtements et des souliers dans plus de 60 pays. En collaboration avec le groupe SOEX, I:CO fait la promotion de méthodes innovantes de recyclage et travaille en collaboration avec des instituts de recherche et des compagnies de recyclage afin de permettre le recyclage des fibres à partir de vêtements usagés.