Yvon Deshaies, Karell Desaulniers et Valérie Savoie Barrette étaient réunis mercredi pour le lancement de prochedici.ca.
Yvon Deshaies, Karell Desaulniers et Valérie Savoie Barrette étaient réunis mercredi pour le lancement de prochedici.ca.

Louiseville lance la plateforme Proche d’ici

Martin Lafrenière
Martin Lafrenière
Le Nouvelliste
Louiseville — La promotion de l’achat local est une préoccupation de tous les intervenants politiques et économiques depuis des années, mais cette préoccupation est encore plus présente en cette pandémie de coronavirus. C’est ce qui incite la Ville de Louiseville à lancer une plateforme transactionnelle afin d’inciter ses citoyens à encourager les commerces de l’endroit.

Cette plateforme conviviale appelée Proche d’ici a été lancée mercredi. Elle regroupe 17 boutiques. La moitié avait déjà une présence en ligne, alors que l’autre moitié détient désormais sa place commerciale sur internet.

«L’initiative a été lancée durant la COVID. C’est un gros centre d’achats où tu vois les commerces de Louiseville. Une boutique en ligne permet d’avoir une extension de notre commerce, d’afficher la marchandise», énumère la directrice des loisirs et de la culture ayant pris part à la réalisation de ce projet, Valérie Savoie Barrette.

Karell Desaulniers, coordonnatrice à la vitalité du milieu, a aussi participé à cette plateforme. Selon elle, environ 25 % des commerces du centre-ville avaient une boutique en ligne avant le lancement de cette initiative municipale.

«La boutique a un potentiel de 100 commerces. Pour le commerçant, c’est un effort considérable. Des fois, c’est deux inventaires à gérer. C’est ce qui fait qu’on y va progressivement. J’ai probablement deux ou trois autres commerces d’ici la fin de la semaine.»

L’entreprise Buffet Frigon est au nombre des commerces faisant partie de cette plateforme transactionnelle. Selon Caroline Valois, employée de cette compagnie, cette plateforme sera une vitrine virtuelle supplémentaire pour cette entreprise déjà présente sur le web.

«À cause de la pandémie, ça a été tranquille. On a dû trouver des solutions pour accommoder les clients afin de fournir des repas, on a ajouté le service de livraison. Ce projet va nous faire connaître encore plus. On est situé sur la 2e Avenue et on reste encore un petit trésor caché que même des gens du coin ne connaissent pas.»

Le budget de ce projet est de 35 000 $ financé presque totalement par la Ville de Louiseville. Les commerçants peuvent ainsi obtenir une boutique en ligne tout à fait gratuitement, un projet qui coûte habituellement plusieurs milliers de dollars.

Selon le maire de Louiseville, Yvon Deshaies, le projet mérite l’appui de la Ville afin de donner un coup de pouce au secteur commercial durement éprouvé par le coronavirus.

«Il faut faire quelque chose pour nos commerces. C’est une bonne idée pour eux. Quand on achète à Louiseville, on redonne chez nous. C’est important. Si jamais il y a des commerces qui ferment, on va aller où? On relance l’idée de l’achat local.»

L’argent investi par la Ville est un déplacement budgétaire, car les sommes consacrées à la plateforme transactionnelle étaient originalement prévues pour financer différentes activités récréatives qui n’ont pas eu lieu en raison de la pandémie.

La plateforme est accessible au prochedici.ca.