Le directeur général de l’Acadien bricoleur, Martin Toutant.
Le directeur général de l’Acadien bricoleur, Martin Toutant.

L’impact de l’achat local: une quincaillerie Home Hardware ouvrira cet été dans le secteur Gentilly 

Bécancour — La recrudescence de l’importance accordée à l’achat local en cette période de pandémie de COVID-19 conforte encore plus la direction du groupe l’Acadien bricoleur à investir plus de deux millions de dollars dans l’implantation d’une quincaillerie Home Hardware dans le secteur Gentilly à Bécancour.

L’Acadien bricoleur a acheté la bâtisse abritant le magasin Meubl’Aubaines en mars, peu avant le confinement imposé par le gouvernement du Québec. La situation aurait pu amener son lot d’inquiétude quant au lancement d’un commerce, mais selon la direction de l’Acadien bricoleur, les perspectives d’affaires s’annoncent intéressantes.

«L’importance de l’achat local, on le voit dans nos magasins actuels. On voit des gens qui ne venaient jamais chez nous, on voit des gens qui reviennent. Ouvrir une quincaillerie à Gentilly est une bonne affaire. On s’en fait parler chaque semaine. Je vois ça d’un bon œil», commente le directeur général de l’Acadien bricoleur, Martin Toutant, qui croit que cette préoccupation d’acheter localement va demeurer au-delà de la crise de la COVID-19.

L’achat de la bâtisse permettra à l’Acadien bricoleur d’exploiter un Home Hardware dans un magasin de 7000 pieds carrés. La cour à bois occupera l’entrepôt qui mesure environ 13 500 pieds carrés. Le commerce Korvette, qui loge dans la même bâtisse, va demeurer locataire des lieux.

«Les travaux de réaménagement de la bâtisse se font bientôt. Il reste à tirer des joints et à peinturer. La bâtisse de Meubl’Aubaines est la meilleure place», ajoute M. Toutant.

Le stock du futur commerce représente un investissement variant de 200 000 $ à 400 000 $. L’Acadien bricoleur a acheté de la marchandise provenant de trois magasins Rona qui ont fermé au début de l’année, dont ceux de Nicolet et de Gentilly.

L’entreprise a aussi acquis des équipements intérieurs du Rona de Gentilly. Et selon M. Toutant, Lowe’s a approché l’Acadien bricoleur pour discuter d’une vente de la bâtisse du défunt magasin Rona à Gentilly après avoir refusé une telle transaction il y a quelques mois.

«Ils viennent de s’apercevoir que leur bâtisse, ça ne se vend pas comme ça à Gentilly», raconte M. Toutant.

La direction vise une ouverture du magasin à la fin juin ou au début juillet. Sept emplois seront créés.

Une occasion d’affaires

La transaction entre l’Acadien bricoleur et Meubl’Aubaines entraîne la fermeture de ce dernier commerce. Robin Roy, propriétaire du magasin de meubles, a voulu profiter du fait qu’une entreprise commerciale recherchait une bâtisse avec une grande superficie pour conclure la vente.

«C’est une décision d’affaires. Je prends l’occasion qui passe. Le commerce allait bien, on avait une bonne clientèle. Mais le marché a changé», déclare M. Roy, dont l’entreprise embauchait deux personnes à temps plein et trois à temps partiel.

La présence de nombreux magasins d’ameublement à Trois-Rivières, le départ prochain de la gérante du commerce et le défi de la main-d’œuvre ont pesé dans l’analyse de la situation.

«On n’était pas assez gros pour avoir plus d’employés et on était juste trop gros pour être un seul», ajoute M. Roy.

Meubl’Aubaines est l’ancien magasin Meubles Saint-Laurent qui a connu des années fastes dans les décennies 1980 et 1990. Cet emplacement commercial accueillait un magasin de meubles depuis 1965, rappelle M. Roy.

Meubl’Aubaines tiendra une vente de fermeture dans l’entrepôt du Complexe équestre Bécancour aussitôt que le gouvernement permettra la reprise des activités dans ce secteur économique.