Un trio visiblement heureux de l’annonce spécifique à la MRC de Bécancour, soit le maire de Bécancour, Jean-Guy Dubois, la ministre Dominique Anglade et le préfet Mario Lyonnais.

L’État verse 7,8 millions $

Bécancour — Après la Mauricie, c’était au tour du Centre-du-Québec de recevoir vendredi de bonnes nouvelles pour le déploiement de l’Internet haute vitesse sur tout le territoire. Ainsi, dans le cadre du programme Québec branché, cinq projets ont été retenus pour la région centricoise, lesquels représentent des investissements totalisant 18 369 850 $, dont 5 645 909 $ proviennent du gouvernement du Québec et 2 146 293 $ du gouvernement du Canada.

Ces projets permettront d’établir des points de présence d’Internet haut débit dans 16 collectivités du Centre-du-Québec. Il est prévu qu’en tout, 8791 foyers auront accès à des services Internet haut débit dans la région.

Tel que révélé plus tôt cette semaine par Le Nouvelliste, c’est la MRC de Bécancour qui reçoit la plus grande part du gâteau avec le présent déploiement de la fibre optique évalué à près de 16 millions de dollars, soit 5 249 423 $ du provincial et 1 749 807 $ du fédéral. Les quatre autres projets touchent Saint-Joachim-de-Courval, Villeroy, Sainte-Julie-Station et Lac-William.

«Notre appui à ces projets permettra de brancher un plus grand nombre de ménages et d’entreprises afin de concourir à la croissance de l’économie du Québec et au dynamisme de ses régions. Tout comme l’a été l’essor de l’électricité au XXe siècle, l’accès à Internet haut débit représente de nos jours un puissant levier de développement numérique et socioéconomique. C’est pourquoi le gouvernement du Québec a annoncé, dans la récente mise à jour économique, un investissement de 300 millions de dollars d’ici cinq ans afin que 100 % des citoyens aient accès à des réseaux haut débit», a déclaré Dominique Anglade, ministre de l’Économie, de la Science et de l’Innovation et ministre responsable de la Stratégie numérique.

Le préfet de la MRC de Bécancour, Mario Lyonnais, a rendu hommage à l’ensemble des maires pour s’être lancés dans «cette aventure folle qui a débuté en 2015 afin de construire aujourd’hui notre MRC de demain». «Ça n’a pas été facile, mais on l’a fait et on l’a réussi», a fièrement lancé le maire de Sainte-Françoise.

Présent à la conférence de presse, le député de Nicolet-Bécancour, Donald Martel, n’a pas hésité à qualifier l’annonce de «bonne nouvelle». «J’avais déjà parlé à Mme Anglade qu’elle devait s’inspirer de ce qui se fait à Bécancour», soutient le représentant caquiste.

Le programme Québec branché a pour objectif de fournir des services Internet haut débit aux régions et aux localités qui sont actuellement mal ou non desservies. La sélection et le financement des projets ont été faits en complémentarité avec le programme fédéral Brancher pour innover. En tout, plus de 80 projets ont été sélectionnés dans 14 régions du Québec. Et une autre annonce sur le développement du numérique est à venir, ce lundi, à Saint-Luc-de-Vincennes.

«Ça n’a pas été facile, mais on l’a fait et on l’a réussi»

Mario Lyonnais

«L’accès à Internet haute vitesse n’est plus un luxe, il est essentiel. Les services Internet haute vitesse sont des outils auxquels tous les Canadiens doivent avoir accès, peu importe leur code postal. Ils en ont besoin pour mener leurs affaires et bâtir des communautés plus fortes. Grâce à notre programme Brancher pour innover, les Canadiens seront en mesure de mieux saisir les possibilités qu’offre l’économie numérique», a fait savoir Navdeep Bains, ministre de l’Innovation, des Sciences et du Développement économique

Selon le ministre responsable du Centre-du-Québec, Laurent Lessard, les cinq projets contribueront au maintien d’entreprises nécessitant des services Internet haut débit pour demeurer en activité et accroître leur compétitivité. 

Finalement, la ministre Anglade a été invitée à commenter la situation à l’Aluminerie de Bécancour. «On regarde ça de près. On espère qu’ils trouveront un terrain d’entente», a-t-elle conclu.