Ce contenu vous est offert gratuitement, il ne vous reste plus de contenu à consulter.
Créez votre compte pour consulter 3 contenus gratuits supplémentaires par jour.
Vue aérienne des futures installations de phase 2 prévues par Nouveau Monde à Bécancour.
Vue aérienne des futures installations de phase 2 prévues par Nouveau Monde à Bécancour.

Les travaux avancent pour Nouveau Monde Graphite à Bécancour

Marc Rochette
Marc Rochette
Le Nouvelliste
Article réservé aux abonnés
Nouveau Monde Graphite a fait le point sur les projets des phases 1 et 2 de ses usines de matériel d’anode pour batteries à Bécancour. La construction progresse selon les échéanciers et le budget, et les principaux travaux sur le chantier seront terminés dans quelques semaines.

Pallinghurst étant actionnaire dans Nouveau Monde Graphite, sa présence se fait de plus en plus sentir à Bécancour avec l’implantation future de Nemaska Lithium, autre entreprise dans laquelle le groupe d’investisseurs britannique est partenaire.

Par rapport à l’usine de purification dans les installations d’Olin à Bécancour, qui constitue la phase 1, la mise en service du système électrique et des installations mécaniques est prévue d’ici la fin du mois de juin.

Le déploiement de l’installation de purification phase 1 permettra à Nouveau Monde de compter parmi les quelques entreprises en Amérique du Nord et en Europe qui peuvent purifier le graphite naturel à vaste échelle. Cette nouvelle réalisation est un pas de plus vers son objectif de devenir le plus grand producteur carboneutre pleinement intégré de matériel d’anode pour batteries lithium-ion.

«Nous sommes on ne peut plus heureux d’entreprendre la mise en service de notre usine phase 1 ce mois-ci. La COVID-19 étant toujours un facteur limitant, je suis fier que notre équipe ait été capable d’assurer la mise en oeuvre de ce projet important dans le respect des échéanciers et du budget. D’autres fournisseurs de matériaux de batteries choisissent également Bécancour comme lieu de valorisation de ces matériaux. Cette ville est en voie de rapidement devenir l’une des plus importantes plaques tournantes de la filière industrielle des batteries en Amérique du Nord», soutient Arne H Frandsen, président du conseil d’administration de Nouveau Monde.

Vue extérieure de l’usine de purification dans les installations d’Olin, en face du site de la phase 2 de Nouveau Monde.

Parallèlement au déploiement de l’installation de démonstration phase 1, Nouveau Monde développe une usine phase 2 de matériel d’anode pour batteries à grande échelle pouvant produire 42 kT de graphite sphérique purifié enrobé, utilisé comme matériel d’anode actif dans les batteries lithium-ion, et 3 kT de graphite purifié, utilisé dans les piles à hydrogène et les feuillets de dissipation thermique pour les technologies 5G. Compte tenu des résultats positifs d’une étude d’avant-projet (FEL-1), la Société va de l’avant avec une étude de faisabilité complète sur le projet.

Après un processus d’appel de propositions et une analyse rigoureuse des meilleures firmes d’ingénierie pour soutenir l’élaboration du projet, Nouveau Monde est fière d’annoncer que BBA a reçu le mandat de mener une étude de faisabilité complète sur le projet d’usine de matériel d’anode pour batteries phase 2 à Bécancour. En tant que principale firme de génie-conseil sur le projet, BBA supervisera le déroulement du processus en collaboration avec l’équipe technique de la Société, hautement qualifiée.

Entre autres responsabilités, BBA et Nouveau Monde uniront leurs forces pour intégrer les données techniques obtenues durant l’opération de l’installation de démonstration de matériel d’anode pour batteries phase 1. Elles travailleront également ensemble sur des essais menés dans des centres de recherche partenaires ainsi qu’auprès d’équipementiers étrangers spécialisés. L’étude de faisabilité devrait être terminée au T2 de 2022, après quoi la Société passera à la phase de réalisation du projet.

En outre, suivant l’acquisition stratégique du terrain de 200 000 m2 de la Société dans le parc industriel de Bécancour, les travaux terrain ont été entrepris pour établir l’environnement de référence du site. Les données géotechniques seront recueillies au courant de l’été pour achever le travail réalisé en 2020.

«Nous sommes ravis de travailler sur ce qui est actuellement le projet de matériel d’anode pour batteries lithium-ion pleinement intégré le plus important et le plus avancé en Amérique du Nord. Avec la mise en service imminente de l’usine de matériel d’anode pour batteries phase 1, la réduction des risques en continu de notre projet prend du galon. Dans les mois à venir, notre stratégie de déploiement progressive nous permettra d’attribuer des quantités importantes au processus d’homologation, et donc de soutenir la poursuite des négociations entourant les accords d’approvisionnement stratégique à long terme avec de potentiels clients dans les domaines de la fabrication de batteries et de la construction automobile», a commenté Eric Desaulniers, fondateur, président et chef de la direction de Nouveau Monde.

Les usines phase 1 de matériel d’anode pour batteries réduisent les risques liés au développement pleinement intégré de Nouveau Monde.

Nouveau Monde travaille à se positionner comme un contributeur clé au sein de la révolution énergétique. La Société travaille au développement d’une source pleinement intégrée de matériaux écologiques d’anode pour batteries au Québec, Canada. Ciblant des opérations commerciales d’ici 2023, la Société développe des solutions carboneutres avancées de matériaux à base de graphite pour les marchés en pleine expansion des piles à combustible et des batteries lithium-ion.

Avec ses opérations à faible coût et des normes ESG enviables, Nouveau Monde aspire à devenir un fournisseur stratégique des principaux fabricants mondiaux de batteries et de véhicules en offrant des matériaux avancés performants et fiables tout en promouvant la durabilité et la traçabilité de la chaîne d’approvisionnement.