Nadia Moreau, directrice du service de développement économique de la MRC de Mékinac.

Les initiatives visant à stimuler l’économie locale se multiplient

TROIS-RIVIÈRES — On s’active sur plusieurs fronts pour tenter de minimiser les impacts économiques de la crise en cours sur les entreprises œuvrant sur le territoire. C’est notamment le cas à la MRC de Mékinac où un répertoire d’entreprises locales ayant adapté leurs pratiques à la situation actuelle circule en ligne et connaît un certain succès.

«On voit tous nos entrepreneurs qui s’adaptent et qui prennent cette crise très au sérieux en changeant grandement leur façon de faire. Certains font même un virage à 180 degrés afin de faciliter la vie des clients de la région», indique Nadia Moreau, directrice du service de développement économique de la MRC de Mékinac.

Le guide en question, «spécial quarantaine!», répertorie des dizaines de commerces mékinacois sous cinq rubriques: épiceries et commerces d’alimentation, restauration, commerces de santé, beauté et soins corporels, commerces de détail/utilités, et secteur agricole. Exhaustive, la liste permettra d’apprendre comment chaque commerce s’adapte au contexte actuel. On peut par exemple avoir modifié ses heures d’ouverture, s’être tourné vers le commerce en ligne ou appliquer des mesures d’hygiène adaptées à la situation.

«C’est inspirant de voir que le milieu se mobilise, que Mékinac se tisse un filet pour éviter de perdre des joueurs au cours de cette période difficile» déclare Bernard Thompson, préfet de la MRC de Mékinac et maire d’Hérouxville.

Les citoyens s’activent aussi

La mobilisation citoyenne se fait aussi sentir. Le site Web solutionlocale.ca a ainsi vu le jour afin d’aider la population à se ravitailler à même la production locale. Près d’une centaine d’entreprises qui offrent un service de livraison ou de cueillette sans contact y sont répertoriées. Une page Facebook au même nom a également été lancée.

L’initiative est une idée de Stéphanie Dufresne, originaire de la région. Or, à peine lancé, le site étend déjà ses ramifications aux quatre coins du Québec. «Les commerces redoublent d’imagination pour permettre aux personnes contraintes à la distanciation sociale de s’approvisionner en toute sécurité, et l’achat local stimule nos économies régionales, qui sont mises à mal par la crise de la COVID-19», commente M. Dufresne. Les entreprises locales sont invitées à se joindre au mouvement en adhérant au réseau via le site Internet.