Le Nouvelliste

Les entreprises frileuses à embaucher des personnes judiciarisées

Frédéric Lacroix-Couture
La Presse Canadienne
Frappées par une rareté de la main-d’oeuvre, de nombreuses entreprises hésitent tout de même à embaucher des personnes ayant un casier judiciaire pour pourvoir des postes. Ce constat ressort d’un sondage réalisé le mois dernier et publié mercredi pour le compte du Comité consultatif pour la clientèle judiciarisée adulte (CCCJA).