Geneviève Gagné, la petite Sophia et Francis Benoît ont profité de la première journée des Délices d'automne vendredi.

Les Délices d'automne: satisfaire le palais et la soif d'apprendre

Même si la pluie semble vouloir jouer les trouble-fête dimanche et lundi, l'optimisme est à son comble à la Corporation des événements de Trois-Rivières avec le début des Délices d'automne. Depuis vendredi, les épicuriens et les gourmands envahissent le parc portuaire et ce, jusqu'au 4 septembre.
«Certes, c'est un événement qui est vraiment plaisant lorsqu'il fait super beau, mais c'est quand même pour déguster de la nourriture. Même si c'est nuageux, même si la température est peut-être un peu moins clémente cette année, on est vraiment confiant que les gens vont venir nous voir», a confié la porte-parole, Marie-Michelle Mantha.
Déjà, l'édition 2017 passera à l'histoire pour son nombre de partenaires impliqués dans la présentation de produits de producteurs, transformateurs et restaurateurs du Québec. «On a conclu une entente avec un 56e exposant. C'est vraiment la plus grande édition des Délices d'automne à ce jour des 18 années confondues», a-t-elle fièrement annoncé. 
Pour cette année, les organisateurs ont voulu bonifier le volet éducation du consommateur «en repoussant encore plus les limites». «On a la tente de la SDC qui met en valeur les établissements du centre-ville, avec des ateliers sur, par exemple, comment savoir qu'une huile est extra-vierge ou l'initiation au monde brassicole, pour que les gens repartent avec des connaissances», explique Mme Mantha.
D'ailleurs, c'est dans ce contexte que s'inscrit la toute première présence de La Tournée des Chefs Goûtez le Québec, une présentation signée IGA. «On y présentera des techniques culinaires et on y donnera plus d'informations sur les nouveaux courants comme les produits végétariens et les microbiotiques. Ce qu'on veut, c'est que les gens en apprennent davantage et en retirent un bagage pour qu'ils puissent ensuite l'intégrer dans la routine à la maison quand ils vont retourner dans leur train-train quotidien», poursuit la directrice, communications, marketing et partenariats, à la Corporation.
Les tout-petits ne seront pas laissés pour compte et pourront visiter l'espace pour les apprentis cuistots dans lequel ils seront introduits à la cuisine en concoctant leur propre limonade.
Par ailleurs, en collaboration avec l'établissement Les mauvais perdants, une zone ludique sera accessible dans le Parc des Ursulines pour les familles et les visiteurs désirant se divertir entre deux dégustations. Plusieurs jeux de société seront disponibles de même que des jeux géants au grand plaisir de tous. «Il s'agit de l'endroit idéal pour prendre une petite pause avant de repartir à la découverte des produits des exposants», soutient Mme Mantha.
En collaboration avec le Salon des métiers d'art de Trois-Rivières, quatre artistes des métiers d'art de la région s'affronteront dans un défi amical. Les créateurs réaliseront deux oeuvres collectives devant public. Celles-ci seront attribuées par tirage parmi la clientèle des Délices d'automne, le 25 novembre 2017, à l'Amphithéâtre Cogeco. Les visiteurs pourront s'inscrire par voie électronique directement auprès des artistes en performance durant l'événement.
En soirée, les épicuriens sont invités à assister à plusieurs spectacles d'artistes de talent sur la scène du Bistro SAQ. En performance, notons les groupes Simon Lacerte and the Red Couch, Capitaine Torvis, Raton Lover et les chanteuses Sara Dufour et Andréanne A. Malette au cours du week-end.  
En plus des exposants traditionnels revenant année après année, notons l'ajout de kiosques offrants des produits complémentaires touchant d'autres facettes de la cuisine telle que les épices, les instruments de cuisines (couteaux, planches, équipements), les livres de cuisine grâce à la collaboration du Salon du livre et de la librairie l'Exèdre et les jardins urbains.