C’est la Caisse située sur le boulevard Jean XXIII, dans le secteur Trois-Rivières-Ouest, qui deviendra le siège social de la nouvelle entité fusionnée.

Les Caisses des Trois-Rivières et Laviolette fusionnent

TROIS-RIVIÈRES — Desjardins poursuit son mouvement de regroupements dans la région. Les Caisses Desjardins des Trois-Rivières et Laviolette vont fusionner, si bien que la nouvelle Caisse Desjardins de Trois-Rivières naîtra le 1er janvier 2019.

Lors d’une assemblée générale extraordinaire tenue lundi, les membres de la Caisse Desjardins des Trois-Rivières ont voté à 96 % pour le regroupement, alors que l’appui des membres de la Caisse Desjardins Laviolette a atteint 92 %.

Selon Marili Desrochers, présidente de la Caisse Desjardins des Trois-Rivières, le regroupement des deux caisses repose sur une volonté d’éliminer certains inconvénients pour des membres, et non pas sur un désir de réduire le nombre d’employés ou le nombre de centres de services.

«Le territoire était limitrophe entre les deux caisses. On est situé à quelques coins de rue l’une de l’autre, mais on ne peut pas répondre à tel service si vous n’êtes pas dans votre caisse. Quand on a abordé le projet de fusion, on entendait ces irritants de la part des membres. On a mené une étude de faisabilité depuis l’an dernier. On a analysé pour voir si c’était un bon projet. Et le résultat est assez fort», remarque Mme Desrochers.

La nouvelle caisse regroupera 73 000 membres et aura un actif d’un peu plus de deux milliards de dollars. Le regroupement inclut tous les points de services de Desjardins des secteurs Trois-Rivières et Trois-Rivières-Ouest.

Les 178 employés des deux caisses conserveront leur travail. Tous les points de services sont maintenus et aucun guichet automatique ne sera fermé. De plus, les membres ont eu l’assurance de conserver leur numéro de folio et pourront continuer de faire affaire avec leur conseiller financier.

«On n’est pas dans un objectif d’économie d’échelle, précise la présidente. Et on a un rôle important comme employeur. En se regroupant, on offre une meilleure perspective de développement de carrière.»

Le siège social de la Caisse Desjardins de Trois-Rivières sera situé sur le boulevard Jean-XXIII. Le fait que Desjardins est propriétaire des lieux, contrairement au siège social de la Caisse Desjardins Laviolette sur le boulevard des Récollets, a pesé dans la balance.

L’Autorité des marchés financiers doit autoriser ce regroupement, ce qui devrait se faire dans les prochains mois.

Ce projet de regroupement suit de deux ans celui réalisé dans le secteur Cap-de-la-Madeleine, où la Caisse Desjardins de l’Est de Trois-Rivières a été créée. Selon Marili Desrochers, une fusion avec cette caisse n’est pas dans les plans à court terme.