Les affaires express

Trois-Rivières à table: près de 3000 personnes en ont profité
Le président de la Société de développement commercial du centre-ville de Trois-Rivières, Patrick Dupuis.
C'est un bilan positif que vient d'annoncer la Société de développement commercial (SDC) du centre-ville de Trois-Rivières pour la deuxième édition du festival Trois-Rivières à table qui se tenait du 16 au 26 mars dernier. 
Près de 3000 personnes ont décidé de profiter d'une des quinze tables d'hôte de l'événement offertes au coût de 29 $. C'est près de trois fois l'achalandage de la première édition, soit une augmentation de 200 %.
Si la première édition avait connu un fort succès, l'engouement suscité cette année est au-delà des attentes.
«Nous savions qu'avec cinq restaurants supplémentaires, nous verrions une augmentation du nombre de table d'hôte servi, mais les résultats dépassent nos objectifs. Certains restaurateurs ont même dû refuser des clients durant le deuxième week-end en raison de la capacité de leur salle. Ce sera un beau défi à surmonter pour la prochaine édition», a commenté le président de la SDC, Patrick Dupuis.
Sur la photo, on retrouve Kathy Baig, présidente de l'Ordre des ingénieurs du Québec, Sébastien Cossette, Alexis Bilodeau et Christian Thiffault, représentants de Novo, et Louise Audy, présidente du comité régional de l'Ordre des ingénieurs du Québec.
L'entreprise Novo se distingue
Une entreprise spécialisée dans le design et le développement de produits technologiques, en particulier dans le domaine médical, Novo, de Trois-Rivières, a reçu la Reconnaissance régionale 2017 de l'Ordre des ingénieurs du Québec pour un projet innovateur.
Cette distinction a été décernée à l'entreprise pour le développement de FreeO2, un appareil d'optimisation de l'oxygénothérapie qui constitue une innovation majeure dans le domaine de la pneumologie, puisqu'il remplace une valve manuelle utilisée depuis plus de 100 ans.
L'appareil a notamment pour avantages d'améliorer la qualité du traitement, le confort et la sécurité du patient. Il réduit également la durée de séjour à l'hôpital, de même que la charge de travail du personnel.