Les affaires express

Nouvelle convention collective pour les employés de la Régie des matières résiduelles
Réunis lors d'une assemblée générale les 6 et 7 septembre, les travailleuses et travailleurs de la Régie des matières résiduelles de la Mauricie ont procédé au renouvellement de leur convention collective. Ils ont respectivement accepté celle-ci à 100% et 95%. Le contrat de travail est d'une durée de six ans. Il prévoit notamment des augmentations de salaire en fonction de l'indice des prix à la consommation sujet à un minimum de 1,75% et un maximum de 3% pour la première année. La convention totalise une augmentation de 11,50% sur les six années de l'entente. L'augmentation de salaire est rétroactive au 1er mai 2017. Les employés verront également leur régime de retraite bonifié. Ils réaliseront aussi des gains au niveau des jours fériés, de congés d'utilités, des horaires et des équipements de sécurité. Vincent Mongrain
Nouvelle DG à Sainte-Eulalie
La Municipalité de Sainte-Eulalie a procédé, jeudi, à la nomination de Julie Gagnon à titre de nouvelle directrice générale secrétaire-trésorière. Elle succède donc à Yvon Douville qui occupe désormais des fonctions similaires pour la Ville de Louiseville. Madame Gagnon occupait auparavant le poste d'agente de développement économique et habitation au Conseil des Abénakis d'Odanak. Elle a également agi comme conseillère pour la Ville de Pierreville. Elle a notamment été retenue pour son expérience dans le milieu municipal ainsi que dans celui du développement économique. Vincent Mongrain
Passerelle en génie mécanique
Une nouvelle passerelle vient d'être créée entre le Cégep de Trois-Rivières et l'UQTR pour les étudiants en génie mécanique. Cette passerelle permettra aux diplômés du Cégep de Trois-Rivières en technique de génie mécanique d'obtenir une reconnaissance de certains cours, jusqu'à cinq au total, lorsqu'ils s'inscriront au baccalauréat en génie mécanique et sa concentration en génie mécatronique à l'UQTR. Les étudiants pourront ainsi réduire la durée de leurs études universitaires et arriver plus rapidement sur le marché du travail. La formation sera donc axée sur la continuité des apprentissages et tiendra compte des compétences acquises lors des études collégiales. Afin de pouvoir bénéficier de cette passerelle, les étudiants devront avoir obtenu leur DEC dans les dix années précédant leur admission au baccalauréat. Brigitte Trahan