Les affaires express

Pharmacie 100 % santé à Nicolet
Dans le cadre de son nouveau positionnement lancé en mars dernier, Familiprix vient d'inaugurer à Nicolet une seconde succursale 100 % santé. Conforme au concept, la pharmacie retirera des étalages les confiseries, les croustilles, les boissons et les aliments sucrés sans lien direct avec la santé, certains cosmétiques ainsi que les produits saisonniers, soit tous les produits n'étant pas en lien direct avec la santé de la clientèle.
La pharmacie, qui vise un réel changement, complétera son offre dédiée exclusivement au bien-être des clients par l'ajout de nouveaux services d'infirmières, donnant ainsi une plus grande place à une offre de services personnalisés avec des professionnels de la santé. Les locaux déménageront à quelques pas de la pharmacie initiale, mais demeurant toujours au centre-ville, plus à proximité du centre hospitalier et d'une résidence de personnes âgées.  
«Le nouveau segment santé de Familiprix concordait davantage avec nos valeurs et nous avons rapidement décidé d'emboiter le pas. Nous sommes des pharmaciens très engagés dans notre communauté et avons à coeur la santé de nos patients. Nous en faisons une priorité et cette pharmacie, qui sera à notre image, nous permettra d'offrir des services professionnels à la hauteur de nos aspirations. Cette segmentation répond bien à la demande de la clientèle», ont souligné Pierre Théberge et Judith Savoie, copropriétaires de la Pharmacie Pierre Théberge et Judith Savoie, affiliée à Familiprix. 
La succursale revisitée offre également un espace dermatologique complet dédié à du soutien et à l'information des patients aux prises avec des problèmes de peau, de cuir chevelu et d'ongles. 
C'est en mai 2010 que les pharmaciens Pierre Théberge et Judith Savoie ont fait l'acquisition du Familiprix situé au centre-ville de Nicolet. Cette pharmacie, qui est la première à s'être installée dans la ville, est affiliée à la bannière Familiprix depuis 1990.
Coopérative forestière du Haut Saint-Maurice: Christian Léveillé nommé dg par intérim
La Coopérative forestière du Haut Saint-Maurice vient de nommer Christian Léveillé, un ingénieur forestier, à titre de directeur général par intérim. Il est entré en fonction il y a quelques jours. La coopérative forestière avait choisi dernièrement de ne pas renouveler le contrat de son directeur général.
«Il avait un contrat d'une durée d'un an. On en était venu à la conclusion qu'on ne renouvellerait pas son contrat. Par contre, les raisons vont demeurer confidentielles», a fait savoir Marc-André Despins, contrôleur à la coopérative forestière du Haut Saint-Maurice.
La coopérative assure que le nouveau directeur général par intérim arrive avec excellent bagage d'expérience pour prendre la relève.
Une bonne saison malgré le contexte
À la Coopérative forestière du Haut Saint-Maurice, on estime que la prochaine saison sera exceptionnelle, et ce malgré la crise du bois d'oeuvre.
«On prévoit bûcher 450 000 m2 de bois pour la saison 2017-2018. Ce sont des volumes considérables. Un peu plus élevé que la normale même», a commenté M. Despins.
On reste quand même aux aguets pour la question des droits compensatoires, mais on assure que les mesures n'ont pas d'impact en ce moment sur la récolte. 
«On s'en va vers une saison exceptionnelle. Dans la schédule, c'était déjà prévu. On avait des contrats d'approvisionnement avec différentes usines. Ils s'attendent à ce que ces volumes soient livrés», a-t-il conclu.
Arbres offerts gratuitement
Dans le cadre du Mois de l'arbre et des forêts, le Comité ZIP du lac Saint-Pierre, en collaboration avec l'Association forestière de la Vallée du Saint-Maurice, offrira plusieurs essences d'arbres qui sont fournis gratuitement par le ministère des Forêts, de la Faune et des Parcs.
Les gens pourront s'en procurer le 17 mai, entre 13 h et 16 h, ainsi que le 18 mai, de 9 h à 16 h, aux bureaux du Comité ZIP situés au 121, rang Petite Rivière, à Louiseville. Il faut prévoir des sacs ou des contenants pour le transport de plants.
Desjardins affiche un résultat stable malgré une hausse de ses revenus
Le Mouvement Desjardins a affiché vendredi un excédent de 383 millions $ pour son premier trimestre, un résultat stable par rapport à celui de l'an dernier, même si ses revenus d'exploitation ont grimpé de 8,2 pour cent.
Les excédents avant ristournes aux membres s'étaient chiffrés à 382 millions $ au premier trimestre de l'an dernier.
Le groupe financier coopératif a attribué son résultat à la croissance de son secteur des services aux particuliers et des entreprises, ainsi qu'à celle de groupe de services d'assurance de personne. Le secteur de l'assurance de dommages a vécu un trimestre plus difficile, en raison d'une «sinistralité plus élevée» attribuable aux «conditions climatiques hivernales défavorables». Les revenus d'exploitation ont progressé de 284 millions $ au plus récent trimestre, clos le 31 mars, pour atteindre un total de 3,76 milliards $. La provision pour pertes sur prêts s'est élevée à 92 millions $ - un chiffre stable par rapport à l'an dernier - tandis que le radio de fonds propres s'est élevé à 17,6 pour cent. La Presse canadienne