Pour mener à terme ses opérations, l’entreprise fait appel à des « acheteurs ».

L’épicerie 2.0 s’amène dans la capitale

Face au succès obtenu depuis décembre à Toronto, l’entreprise américaine de livraison d’épicerie à domicile Instacart débarque à Ottawa mercredi.

Son service, offert en partenariat avec les bannières Loblaws, Real Canadian Superstore et T&T Supermarket, sera offert à 833 000 portes de la capitale, dans des secteurs tels que le centre-ville, Vanier, Gloucester, la Petite-Italie, Bayshore, Kanata, Nepean, le Vieux-Ottawa Sud, Westboro et Stittsville. 

Les intéressés à faire leurs courses en ligne et se faire livrer leurs achats à la maison le jour même, voire en l’espace d’une heure, n’auront qu’à naviguer sur le site web d’Instacart ou encore télécharger l’application mobile sur leur appareil iPhone ou Android. Lors d’une commande, les clients doivent sélectionner le magasin, bien sûr les produits qu’ils désirent ainsi que le créneau horaire souhaité pour la livraison.

Pour mener à terme ses opérations, l’entreprise fait appel à des « acheteurs ». Ces « acheteurs » s’occupent d’aller faire les emplettes puis de faire la livraison au domicile des clients, moyennant une commission. 

« N’importe qui peut devenir acheteur. Il s’agit souvent de gens à la recherche d’un salaire additionnel, par exemple des retraités, des étudiants ou encore des mères au foyer », indique le directeur des opérations de l’entreprise au Canada, Quentin Servais Laval. Instacart compte en recruter une centaine sur le territoire de la capitale.

Les « acheteurs » s’occupent d’aller faire les emplettes puis de faire la livraison au domicile des clients, moyennant une commission.

Ce dernier affirme qu’il n’est pas envisagé à court terme que le service soit offert de l’autre côté de la rive, à Gatineau, mais l’entreprise est en croissance. 

« Éventuellement, on souhaite que d’autres bannières et d’autres distributeurs s’ajoutent au lot. L’objectif, c’est d’être disponible dans tout le pays en 2018. [...] À une époque comme la nôtre, où les gens ont de moins en moins de temps à consacrer à leur famille et à leurs amis parce qu’ils sont de plus en plus occupés, plusieurs apprécient ce service parce qu’ils ne veulent pas perdre une heure et demie de leur temps par semaine pour faire des courses », dit-il, ajoutant que des secteurs de l’Est ontarien pourraient aussi être desservis. 

Les frais de livraison d’une commande effectuée via Instacart s’élèvent à 3,99 $ pour tout achat de 35 $ ou plus. En deçà de ce montant, les frais sont de 5,99 $. Pour bénéficier de livraisons illimitées sans frais, les clients peuvent également devenir membres moyennant des frais mensuels de 9,99 $ ou 99 $ par an. 

Après Toronto et Ottawa, le service d’Instacart sera lancé à Vancouver à la mi-février. L’entreprise basée en Californie est également présente depuis mercredi à Kitchener et St. Catharines, en Ontario.