Maude Labrosse (directrice générale adjointe au DigiHub), Éric Milette (directeur général du Collège Shawinigan), Michel Angers (maire de Shawinigan et président du DigiHub) et Mireille Magnin (étudiante en Microédition et hypermédia) ont participé à l’inauguration officielle de l’entreprise école Opus au DigiHub, mardi matin.

L’entreprise école Opus déménage

SHAWINIGAN — Inaugurée en 2017, l’entreprise école Opus du Collège Shawinigan quitte les murs de l’institution et s’installe désormais au DigiHub. Cette initiative permettra à plus d’étudiants de développer leurs aptitudes professionnelles et entrepreneuriales dans un environnement qui les prépare encore mieux au marché du travail.

Ce déménagement a été rendu possible grâce au soutien du ministère de l’Économie, de la Science et de l’Innovation. Une aide financière de 50 000 $ provenant du programme Startup jeunesse a été accordée pour ce projet. Cette initiative appuie l’immersion entrepreneuriale dans le cadre de la Stratégie québécoise de la recherche et de l’innovation.

Concrètement, le Collège Shawinigan peut ainsi dégager des ressources pour encadrer ces étudiants et assurer une qualité de service. Ces jeunes, une dizaine pour le moment, proviennent des programmes Techniques de comptabilité et de gestion, qui offre des services en tenue de livres et Microédition et hypermédia, qui propose son expertise en infographie et en design d’interfaces pour le web.

Éric Milette, directeur général du Collège Shawinigan, affirme que l’intérêt démontré par les étudiants et les retombées de cette initiative depuis un an justifient cette expansion.

«Ça leur permet non seulement de vivre une expérience client, mais aussi de gestion d’une entreprise», explique-t-il. «À l’intérieur d’Opus, nous avons créé des postes, comme la direction des ressources humaines, la direction du marketing, la direction générale... Ça leur permet de vivre une réelle expérience de gestion d’entreprise.»

Maude Labrosse, directrice générale adjointe au DigiHub, considère que le programme Startup jeunesse a permis de «pousser plus loin» le projet Opus.

«Pour nos entreprises qui sont déjà au DigiHub, plusieurs touchent au programme Microédition et hypermédia: B15, BM Design, REZO l’agence sociale, Heinly marketing, Graphy média, WebEureka, Attractif, Smartic...», énumère-t-elle. «Ce sont toutes des entreprises qui, de près ou de loin, ont touché à la signature visuelle, ce que ces étudiants peuvent faire. Pour eux, côtoyer ces employeurs d’expérience, ça amène autre chose à la communauté. Nous voulons diversifier notre écosystème, donc mettre en relation ces futurs entrepreneurs ou peut-être, futurs employés de ces entreprises.»

Lors de la conférence d’information, Mireille Magnin, étudiante en Microédition et hypermédia, a livré un témoignage sur son expérience avec l’entreprise école Opus, où elle occupe le poste de directrice marketing et designer web.

«C’est une belle façon de sortir de notre zone de confort et de se dépasser», raconte-t-elle. «On peut transposer tout ce qu’on apprend à l’école et pousser encore plus loin, dans un lieu où on touche à la réalité des entreprises.»

L’étudiante a profité de l’occasion pour annoncer la signature d’un contrat avec une jeune firme de Trois-Rivières pour la tenue de livres et la création de sa page web.

«Le démarchage n’est pas si difficile», sourit M. Milette. «Si on ne pense qu’à la tenue de livres, surtout pour les entreprises en démarrage, il y a une pénurie de main-d’œuvre. C’est donc une bonne clientèle pour nous.»

Présent lors de cette annonce, le maire de Shawinigan et président du DigiHub, Michel Angers, a rappelé l’importance des partenariats tissés dans la communauté au cours des dernières années, qui permettent la réalisation d’un projet comme l’entreprise école Opus.