Le président de Lemieux Assurances, François Lemieux, envisageait de s’implanter à Trois-Rivières depuis déjà un bon moment.
Le président de Lemieux Assurances, François Lemieux, envisageait de s’implanter à Trois-Rivières depuis déjà un bon moment.

Lemieux Assurances: «J’ai toujours voulu m’implanter à Trois-Rivières»

Mathieu Lamothe
Mathieu Lamothe
Le Nouvelliste
TROIS-RIVIÈRES — En se portant récemment acquéreur d’une quatrième entreprise trifluvienne en moins de deux ans, soit Blier, Giesbrecht Assurances, Lemieux Assurances est en train de devenir un joueur de plus en plus important sur l’échiquier de l’assurance dans la région.

La transaction officialisée au début du mois de décembre s’ajoute donc à celles des deux dernières années en vertu desquelles l’entreprise de Lévis se spécialisant dans l’assurance auto, habitation et pour les entreprises a acquis Michel Giroux Assurances, Gilles Cossette Assurances ainsi que Pratte et Genest Assurances.

«Depuis que j’ai parti mon bureau à Québec, j’ai toujours voulu m’implanter à Trois-Rivières. Ce n’est pas trop gros, ni trop petit. C’est la ville parfaite! Un peu comme Lévis. Je trouve qu’il y a plusieurs similitudes entre les deux villes», indique le président de l’entreprise, François Lemieux, qui a d’ailleurs regroupé toutes ses opérations trifluviennes dans des locaux fraîchement rénovés situés sur la rue Barkoff dans le secteur Cap-de-la-Madeleine.

En comptant celles de Trois-Rivières, à laquelle sont rattachés 13 employés, Lemieux Assurances compte huit places d’affaires et emploie près de 100 personnes. Comme l’entreprise a vu le jour à Lévis en 1989, les activités sont principalement concentrées dans la grande région de la capitale nationale. Elle y compte cinq bureaux, mais est également implantée à Beauceville et à Drummondville depuis quelques années. Reconnaissant qu’il a été très actif sur le marché des transactions au cours des dernières années, M. Lemieux soutient qu’il se concentrera sur l’intégration de ses récentes acquisitions au cours des prochains mois... à moins bien sûr qu’une offre intéressante ne se présente prochainement!

Une ère de Fusion

Mais pourquoi acheter autant de bureaux alors que l’entreprise a très bien fonctionné avec seulement celui de Lévis entre 1989 et le début des années 2000? M. Lemieux est catégorique: l’ère est aux fusions dans le monde de l’assurance. S’il voulait continuer à tirer son épingle du jeu, le statu quo n’était pas envisageable.

«Quand j’ai commencé dans l’assurance [en 1989], il y avait 3300 bureaux de courtiers au [Québec]. À la fin 2019, on évaluait qu’il y en a entre 580 et 600. Ç’a diminué énormément et ça va continuer. On n’a pas le choix. Les assureurs veulent de moins en moins faire affaire avec des petits bureaux», explique le président de l’entreprise qui a un chiffre d’affaires de 54 millions de dollars. Selon des données compilées dans une récente édition du Journal de l’assurance, Lemieux Assurances se retrouve au 19e rang du palmarès des courtiers en assurance du Québec et au troisième échelon chez les courtiers indépendants.

Des débuts modestes

Fils d’un courtier en assurance retraité, M. Lemieux avait 22 ans lorsqu’il a décidé de suivre les traces de son paternel. Avec l’aide de ce dernier, il est alors allé à la rencontre de clients potentiels afin de les convaincre de lui faire confiance pour qu’il déniche les polices d’assurance convenant le mieux à leurs besoins.

«Je me souviens d’un certain 23 juin. Pendant que mes amis étaient sur les Plaines d’Abraham pour célébrer la Saint-Jean-Baptiste, je faisais du porte-à-porte pour trouver des clients. Mais à l’époque, je me disais déjà que je n’aurais pas seulement un petit bureau. Je voulais une belle grande entreprise. C’est un rêve que j’ai depuis que j’ai 14 ou 15 ans» raconte-t-il.

Une équipe d’experts

En acquérant les différents bureaux trifluviens, Lemieux Assurances a acheté bien plus que des listes de clients. Pour la plupart, les employés et les anciens propriétaires ont joint les rangs de l’entreprise de M. Lemieux après les transactions.

Ce dernier se dit d’ailleurs très heureux de pouvoir compter sur des courtiers d’expérience, ce qui lui permet d’offrir une expertise à sa clientèle, ce qui constitue la pierre angulaire de son entreprise selon lui.