Louiseville a conclu 2018 avec un surplus de près de 949 268 $.

Le meilleur résultat depuis 2011 pour Louiseville

LOUISEVILLE — Avec un surplus budgétaire de 949 268 $ enregistré en 2018, Louiseville affiche sa meilleure performance en la matière depuis 2011. Mais ce confortable coussin financier n’incitera pas l’administration municipalité à diminuer la charge fiscale de ses contribuables.

Le surplus de l’exercice financier de 2018 est supérieur de 33,6 % à celui de 2017. Depuis les 15 dernières années, seul le rapport financier de 2011 a affiché un meilleur excédent, soit 1 021 265 $. L’état du surplus de 2018 est impressionnant, mais l’argent ne devrait pas traîner longtemps dans les coffres de la Ville, assure Yvon Deshaies.

«On s’est serré la ceinture à l’hôtel de ville. On a demandé aux cadres de faire attention. Le surplus va fondre, car on a bien des choses à faire: les infrastructures, nos bâtisses municipales à entretenir. Le centre communautaire, qu’est-ce qu’on fait avec ça? Si on le démolit, ça coûte combien? Si on en bâtit un, ça coûte combien? Un surplus, ça ne veut pas dire qu’on parle de baisse de taxe. J’aime mieux maintenir le taux de taxe que le baisser», soutient le maire de Louiseville.

Sur les 949 268 $, quelque 442 000 $ sont déjà réservés à différents projets. De la somme réservée, 345 000 $ sont consacrés au développement du quartier de la Seigneurie du moulin Tourville.

Il reste environ 507 000 $ en surplus libre. Cette somme s’est ajoutée au surplus non affecté qui se situait à 1 335 916 $ en date du 1er janvier 2019.

Surplus financiers de Louiseville

2018: 949 268 $

2017: 710 578 $

2016: 573 943 $

2015: 504 278 $

2014: 246 488 $

Près de 400 000 $ en ventes de terrains

Le bilan financier de 2018, présenté lors de la séance du conseil de lundi, indique que les revenus de la Ville ont été supérieurs de 732 752 $ par rapport aux prévisions budgétaires. La réception plus importante de subventions et des revenus de taxes en hausse sont à l’origine de cette majoration. Mais la principale raison est l’entrée de 368 000 $ provenant de la vente de 13 terrains, dont 12 dans le quartier du moulin Tourville.

«On ne prévoit jamais de montant, car on ne sait jamais combien de terrains on va vendre», explique la trésorière de Louiseville, Marie-Claude Loyer.

La colonne des dépenses affiche un repli de quelque 309 000 $ comparativement aux prévisions budgétaires. Certains travaux d’entretien de bâtisses municipales n’ont pas été réalisés, notamment au garage municipal. Le service de la Sûreté du Québec a coûté 28 000 $ de moins que les estimations. D’autre part, le financement de certaines dettes a été conclu à de meilleurs taux que prévu, ce qui fait économiser la Ville.

Si le surplus affiche une croissance, la dette à long terme suit la courbe inverse. Le montant est passé de 10 586 524 $ en 2017 à 10 403 216 $ en 2018, soit un repli de 1,73 %.