Pardeep Singh, ingénieur en chef du Lowlands Opal, Gaétan Boivin et Luc Arvisais, de l’APTR, Caroline St-Pierre, artiste-peintre, et Sanjay Pharasi, capitaine du Lowlands Opal.

Le Lowlands Opal récidive...

Trois-Rivières — Le Lowlands Opal vient de répéter son exploit de 2009 en devenant à nouveau le premier navire océanique en provenance d’un port étranger à accoster au port de Trois-Rivières en début d’année. Il a atteint le port le jeudi 4 janvier à 13 h 10 après une traversée de 16 jours sur l’Atlantique et ce, sans escale.

Le navire, avec sa vingtaine de membres d’équipage de nationalité indienne et philippine, a quitté le port de Sao Luis au Brésil le 19 décembre 2017 avec à son bord une cargaison de 42 500 tonnes métriques d’alumine, destinée à l’aluminerie Alcoa de Deschambault.

«Le Lowlands Opal en est à sa 22e traversée avec de l’alumine. Il s’agit également de la deuxième fois qu’il réalise l’exploit d’être le premier navire au port de Trois-Rivières alors qu’en 2009, il était arrivé le 7 janvier», a commenté le vice-président du conseil d’administration de l’Administration portuaire de Trois-Rivières (APTR), Luc Arvisais, lors de la 52e cérémonie soulignant l’arrivée du premier navire de l’année.

Celui-ci a rappelé que pour remporter le titre, le navire doit provenir d’un port étranger, il doit avoir effectué sa traversée sans avoir fait d’escale avant d’arriver à Trois-Rivières et il doit venir effectuer une opération de chargement ou de déchargement au port.

Pour sa part, le président-directeur général de l’APTR, Gaétan Boivin, a expliqué que le vraquier Lowlands Opal avait été construit en 2007 et naviguait actuellement sous pavillon Singapourien. «De type Panamax, il a une longueur hors tout de 190 mètres et 32 mètres de large», a-t-il précisé. 

Le navire est amarré à la section 17 du port de Trois-Rivières pour une période d’environ quatre jours. Pendant son séjour en eaux trifluviennes, il est représenté par l’agence maritime Agences océaniques du Bas St-Laurent. C’est G3 Canada qui assure le déchargement de la cargaison pour son client, Alcoa.

Lors de cette cérémonie, le capitaine ainsi que le chef ingénieur du Lowlands Opal, soit respectivement Sanjay Pharasi et Pardeep Singh, ont reçu une giclée du tableau À bon port, une œuvre de Caroline St-Pierre, artiste-peintre de la Mauricie.

Par ailleurs, on a pu apprendre que 2017 marquait 25 ans de partenariat entre G3 Canada ltée, qui opère le terminal, l’APTR et Alcoa, afin d’approvisionner l’usine de Deschambault. 

La cérémonie du premier navire de l’année souligne l’exploit qu’accomplissent les équipages en naviguant sur le fleuve Saint-Laurent l’hiver. «Ce sont les efforts des nombreux acteurs du système fluvial qui rendent plus que jamais possible la navigation hivernale. Pensons entre autres à la Garde côtière canadienne, dont les brise-glace maintiennent l’ouverture du chenal entre Québec et Montréal pendant l’hiver», a-t-on soulevé.

Pour naviguer sur le fleuve en hiver, les navires allègent leur cargaison et doivent avoir aussi une coque renforcée, posséder un moteur adapté et être dotés de systèmes de navigation performants.