Propriété de l’entreprise Gestion Tomlinson, menée par l’homme d’affaires et restaurateur trifluvien Philip Tomlinson, le nouveau restaurant ouvrira officiellement ses portes en mars prochain.

Le Houston Avenue Bar & Grill prend la place de La P’tite Grenouille

TROIS-RIVIÈRES — Un restaurant de la chaîne Houston Avenue Bar & Grill s’implantera sous peu au centre-ville de Trois-Rivières. L’établissement verra le jour dans les locaux occupés par la boîte à chanson La P’tite Grenouille et le bar le D’Artagnan’s pendant près d’un quart de siècle.

Propriété de l’entreprise Gestion Tomlinson, menée par l’homme d’affaires et restaurateur trifluvien Philip Tomlinson, le nouveau restaurant ouvrira officiellement ses portes en mars prochain. La transformation de l’endroit a d’ailleurs commencé tôt lundi matin alors que l’enseigne de La P’tite Grenouille a été retirée. Un conteneur a également fait son apparition en face de l’immeuble de la rue des Forges et des débris de démolition s’y trouvent déjà. Fait à noter, cette chaîne compte plus de 10 succursales à travers le Québec et l’Ontario et qualifie la cuisine qu’elle offre de créative et innovatrice.

Ce nouveau joueur au cœur du centre-ville trifluvien s’ajoutera à plusieurs autres établissements qui se spécialisent dans les grillades et les steaks. Conscient que d’autres restaurants du secteur offrent une cuisine de qualité, et ce, dans une ambiance qui n’a rien à envier aux grandes villes, le propriétaire du futur restaurant, qui possède également le Saint-Antoine situé sur la rue du même nom, est convaincu qu’il pourra tirer son épingle du jeu. Selon lui, la présence d’une bannière reconnue sur la façade de son commerce attirera les clients, notamment ceux en provenance de l’extérieur de la région. Ces derniers devraient d’ailleurs être plus nombreux prochainement, notamment en raison de l’ouverture du Centre d’événements et de congrès interactifs, qui est situé à quelques pas du futur restaurant.

«Je voyage beaucoup, notamment aux États-Unis. À toutes les fois que je veux manger un steak, je vais dans un des établissements de la chaîne LongHorn steakhouse, et ce, même s’il y en a peut-être un aussi bon à côté. Je connais le LongHorn et je sais que je vais avoir une viande de qualité. Le côté sécurisant d’une chaîne, j’aime ça», explique le restaurateur.

Après avoir eu des pourparlers avec les représentants d’autres franchises voulant s’implanter à Trois-Rivières, celui qui a fait sa marque dans le monde du baseball avant de se lancer en affaires a finalement arrêté son choix sur Houston Avenue Bar & Grill.

«J’aime la bannière. J’aime le décor, la structure de l’entreprise et le fait que l’ambiance augmente d’un cran en soirée. Ça ne devient pas un club, mais ça brasse quand même plus après 10 heures», indique-t-il.

Question que son nouveau bébé soit bien adapté à la réalité du marché trifluvien, M. Tomlinson souligne qu’il a pu travailler en collaboration avec les dirigeants de la chaîne au cours des derniers mois afin d’élaborer une formule viable. Alors que les autres restaurants de la chaîne comptent environ 250 places, celui de la rue des Forges en aura plutôt 130. Des modifications seront également apportées au menu ainsi qu’à la carte des vins.

«J’ai fait mes devoirs et nous avons travaillé sur ce quelque chose parfaitement adapté à Trois-Rivières», lance-t-il fièrement.

Un emplacement de choix

En plus d’être enchanté par ce qu’il offrira prochainement comme produit de restauration, l’homme d’affaires l’est d’autant plus par l’emplacement qu’il a déniché. Il avoue d’ailleurs qu’il a approché les frères Tommy et Jimmy Boisvert, propriétaires de l’endroit et anciens gestionnaires de La P’tite Grenouille et du D’Artagnan’s, sans savoir s’ils avaient l’intention de passer à autre chose.

«Je m’en allais ailleurs et on me demandait un prix qui n’avait pas d’allure. Je connais les frères Boisvert ainsi que l’un de leurs bons amis. J’ai pris une chance et la porte s’est ouverte. C’est le plus beau local du centre-ville selon moi et on va en faire quelque chose de très bien», prévoit-il.

Autre aspect qui a fait l’objet de discussions avec les dirigeants de la franchise, M. Tomlinson a obtenu le droit de choisir lui-même les entreprises et les artisans qui transformeront l’ancien bar en restaurant. Généralement, la chaîne fait toujours appel aux mêmes entreprises, qui viennent généralement de Montréal.
L’homme d’affaires trifluvien tenait par contre engager des gens de la région, une décision qui lui permettra de faire d’importantes économies selon lui, en plus de favoriser le talent d’ici.

Un déménagement de quelques blocs

En ce qui concerne les frères Boisvert, il semble que cette offre soit tombée à point. Près de 25 ans après s’être lancés dans l’aventure du D’Artagnan’s, les deux hommes qui sont maintenant pères de famille ont saisi l’occasion et ont décidé de passer à autre chose. Ils demeurent par contre propriétaires de l’édifice. Ils y ont également ouvert un petit bar au deuxième étage, appelé le Roof Top. L’endroit compte une quarantaine de places assises et une terrasse sera aménagée sur le toit pendant la période estivale. Selon Tommy Boisvert, l’établissement ouvert depuis le mois d’octobre est l’endroit tout indiqué pour prendre un verre en regardant un événement sportif.

Le retrait des Boisvert ne constitue pas la fin de La P’tite Grenouille à Trois-Rivières. La chaîne de boîtes à chanson implantée dans plusieurs villes du Québec devrait selon toute vraisemblance déménager dans un autre local de la rue des Forges, soit celui de l’ancienne Grange. Sa gestion sera confiée à d’autres tenanciers trifluviens. Ironiquement, ce local est le même qui abritait anciennement La Grenouille. En 2013, les propriétaires de l’endroit ainsi que ceux de La P’tite Grenouille s’étaient disputés devant les tribunaux relativement à l’utilisation de leur nom. Ceux de La P’tite Grenouille avait finalement eu gain de cause.