Le siège social du Groupe Rémabec à La Tuque.

Le groupe Rémabec satisfait des mesures du gouvernement fédéral

Le Groupe Rémabec a salué l'annonce du gouvernement fédéral afin de soutenir l'industrie forestière canadienne qui doit désormais composer avec l'imposition de droits compensateurs avoisinant les 20 %.
Pour Rémabec, le gouvernement démontre ainsi qu'il a su être à l'écoute des travailleurs et de leur industrie.
«L'annonce du gouvernement fédéral est une suite logique et appropriée dans la foulée des mesures annoncées par le gouvernement provincial. Le gouvernement fédéral devait trouver le moyen de mettre en place des mesures concrètes, mais surtout complémentaires. Il est encore tôt pour analyser les impacts directs des mesures qui ont été annoncées, mais à première vue, elles répondent aux objectifs visés», a affirmé Réjean Paré, président et chef des opérations du Groupe Rémabec.
L'entreprise avait déjà exprimé la nécessité que les réalités propres à l'industrie québécoise soient prises en compte dans l'élaboration et l'application des solutions.
Rémabec estime que les prochaines semaines permettront de mesurer l'efficacité et de déterminer quels impacts cela aura sur les opérations et les plans de développements. Rappelons que l'entreprise oeuvre dans trois régions forestières, soit la Côte-Nord, le Saguenay-Lac-Saint-Jean et la Mauricie.
«Ce nouveau différend avec les États-Unis est un nuage important au-dessus de nous. Par contre, avec notre volonté et l'engagement de nos 2000 employés, nous sommes confiants que nous serons en mesure de faire face à cette adversité. L'aide que nous annonce le gouvernement fédéral vient confirmer qu'il croit en notre avenir. Nous saluons cet engagement, mais nous tenons à rappeler qu'il devra se traduire, dans le futur, par une reconnaissance et une défense des spécificités du régime forestier québécois qui assure que le bois sur pied récolté au Québec est payé à une juste valeur marchande représentative des marchés», a conclu Réjean Paré.