Maxime Vincent est l’un des promoteurs de la Distillerie Wabasso.

Le gin Wabasso pourra être vendu directement à la distillerie

TROIS-RIVIÈRES — Une bonne nouvelle n’attend pas l’autre pour la Distillerie Wabasso de Trois-Rivières.

Depuis juin 2018, son gin est non seulement offert dans les succursales de la Société des alcools du Québec mais voilà que l’entreprise vient de se voir octroyer le droit de vendre son produit directement sur les lieux de production. Des changements apportés à la loi autorisent en effet les titulaires de permis de distillateur à vendre à la propriété les produits qu’ils fabriquent. Les prix devront cependant être les mêmes que ceux en vigueur à la SAQ.

Pour Maxime Vincent, l’un des promoteurs de la distillerie Wabasso, il s’agit d’une excellente nouvelle. «La vente sur place sera légalisée. Cet aspect de la loi était très rigide. Un producteur artisanal qui, comme nous, a un permis industriel ne pouvait pas vendre ses produits sur les lieux de production. Ça nous mettait des bâtons dans les roues. Disons qu’au départ, il fallait avoir la foi et une vision liée à cet engouement pour les spiritueux», a-t-il indiqué.

Toutefois, avant qu’un point de vente ne soit installé à l’entreprise de la rue Albert-Durand, il faudra obtenir l’aval de la Ville de Trois-Rivières. Sur ce point, M. Vincent est très optimiste puisque la Ville se serait dite favorable.

Nul doute que cette entreprise, considérée comme un précurseur dans le domaine à Trois-Rivières, a le vent dans les voiles. Si la première commande de gin livrée à la SAQ était de 1200 bouteilles en juin 2018, la deuxième qui vient d’être envoyée est de 1600 bouteilles. Présentement, le gin Wabasso est disponible dans 43 succursales du Québec; d’ici peu, il sera offert dans une centaine de succursales. L’objectif ultime est de pouvoir produire 10 000 bouteilles d’ici la fin de l’année 2018.