Geneviève Scott Lafontaine
Geneviève Scott Lafontaine

Le gala annuel de la Chambre de commerce et d’industrie de la MRC de Maskinongé est reporté

LOUISEVILLE — La dir‌ection de la Chambre de commerce et d’industrie de la MRC de Maskinongé reporte son gala annuel qui devait avoir lieu le 4 avril. C’est évidemment en raison du coronavirus que la direction a pris cette décision de remettre la Soirée des Sommets.

La chambre était déjà bien avancée dans la préparation de ce 32e gala qui souligne la réussite des entreprises de la région.

«En moyenne, on accueille 250 personnes. On avait déjà 150 personnes qui avaient confirmé leur présence pour le gala. Mais on ne peut pas le tenir dans le contexte actuel. Desjardins, qui est notre partenaire majeur pour le gala, a pris la décision de ne plus aller à des événements. Il est suggéré aux maires et aux députés de ne pas assister à des événements publics. La Régie des alcools n’émet plus de permis d’alcool dans le contexte des mesures gouvernementales. Et pour un gala, il faut un contexte de fête. Les entreprises sont plus dans un contexte d’urgence que de fête actuellement», raconte la directrice générale de la Chambre de commerce et d’industrie de la MRC de Maskinongé, Geneviève Scott Lafontaine.

La direction doit attendre l’évolution de la situation du coronavirus au Québec avant d’envisager une date pour la présentation du gala. Par la suite, elle devra trouver une date disponible auprès de ses partenaires, notamment l’école secondaire l’Escale qui est le lieu de présentation du gala. Mais une chose est sûre: la direction souhaite de tout cœur que le gala ait lieu, car la Soirée des sommets représente une importante source de financement pour l’organisme.

«La Soirée des sommets et le tournoi de golf sont les deux gros événements de financement, en plus du Banquet des saveurs qui arrive troisième, témoigne Mme Scott Lafontaine. Si on peut reporter le gala, ça nous fera bien moins mal. On aimerait que ce soit reporté en mai ou en juin. On prie fort pour ça!»

La chambre de commerce poursuit ses efforts de bien informer ses membres concernant les différentes mesures fiscales annoncées par les gouvernements. Elle est aussi sur le point de lancer sur les réseaux sociaux une campagne de promotion sur l’achat local.

«On regarde pour mettre en place cette campagne assez rapidement avec le CRCL (le Comité de revitalisation commerciale de Louiseville), dit la directrice générale. Si la crise peut amener les gens à consommer localement, si on peut créer une habitude, ce sera le côté positif. Ce serait bien le seul.»