Le président fondateur de PUR Vodka, Nicolas Duvernois, en compagnie de Renée Blanchette, de la SADC de Nicolet-Bécancour et responsable de la conférence, et Steve Brunelle, directeur général de la SADC de Nicolet-Bécancour.

Le fondateur de PUR Vodka à la SADC de Nicolet-Bécancour

Si elle n'a pas l'intention de se lancer dans les conférences, la SADC de Nicolet-Bécancour a toutefois visé juste, mardi matin, en invitant le président fondateur de PUR Vodka, Nicolas Duvernois, à s'adresser à quelque 200 personnes lors d'un déjeuner organisé à l'Hôtel Montfort de Nicolet, en collaboration avec Desjardins Entreprises.
«On voulait un événement qui rassemble autant des entrepreneurs que des jeunes étudiants. C'est une tape dans le dos à ceux qui créent de l'emploi. On veut que les gens se connaissent et leur lancer un message positif», a confié le directeur général de la SADC, Steve Brunelle.
Celui-ci était visiblement heureux de voir dans la salle une soixantaine d'élèves provenant des quatre écoles du territoire et une centaine de gens d'affaires qui ont eu «l'audace de partir leur entreprise». 
C'est le cas certainement de l'invité du jour, dont l'histoire est passablement connue alors qu'il multiplie les visites en région depuis quelques années.
Dans un style toujours aussi divertissant, «l'obsédé d'un plan B» a raconté sa démarche l'ayant mené à la création de son entreprise qui accumule les distinctions au plan international, après une mésaventure dans le monde de la restauration. 
«C'est au restaurant que j'ai découvert la popularité de la vodka», aura lancé celui qui est aussi derrière romeo's gin, en plus d'être l'auteur d'un tout premier ouvrage Entrepreneur à l'état pur.