Le Club Odanak sera fermé jusqu’en septembre.
Le Club Odanak sera fermé jusqu’en septembre.

Le Club Odanak fermé jusqu’en septembre

La Tuque — Le Club Odanak de La Tuque a annoncé, lundi, qu’il devait fermer ses portes jusqu’en septembre. En plus de l’incertitude entourant la crise de la COVID-19 et des annulations massives de touristes européens, le garage du Club s’est effondré entraînant des pertes importantes de machinerie et de matériels pour la pourvoirie.

«C’est drastique comme choix, mais pour l’entreprise, c’est mieux comme ça. Ce n’est vraiment pas une décision facile. Ce qui nous a donné le coup, c’est le garage. La COVID-19, on pouvait vivre avec, même si ce n’est pas l’idéal. On ne manquait pas d’idées pour renouveler notre offre, mais là... le garage nous a donné le coup de grâce», explique Véronique Pittikwi du Club Odanak.

«Notre décision a été mûrement réfléchie, mais ça nous fait mal au cœur pareil. On ne verra pas nos clients habituels du printemps et ça nous décourage un petit peu. C’est déstabilisant pour la gang également», ajoute-t-elle.

La pourvoirie, le bar, l’hébergement et le restaurant resteront donc fermés jusqu’à nouvel ordre. Il faut dire que 80 % de la clientèle estivale du Club Odanak est de l’extérieur du pays.

«Les annulations vont jusqu’au mois d’août. C’est une bonne partie de notre chiffre d’affaires. Ce n’est vraiment pas le fun, en plus on était allé chercher de nouveaux opérateurs», affirme Véronique Pittikwi.

«On avait toujours des gens de La Tuque […] On ne dit pas que les Québécois ne seront pas au rendez-vous non plus, mais avec tous les principes de distanciation sociale, c’est difficile à gérer. Ça engendre aussi d’autres frais et on n’a pas de grande marge de manœuvre au printemps», ajoute-t-elle.

Comble du malheur, le garage de la pourvoirie s’est effondré. Le Club a perdu de la machinerie, des chaloupes, des kayaks…

«Tout ça ensemble fait en sorte qu’on est mieux de fermer jusqu’en septembre», lance Mme Pittikwi.

Même si l’établissement est fermé, on ne restera pas les bras croisés pendant l’été. Des travaux seront effectués, à commencer par la reconstruction du garage.

«Il y a aussi toute la mise à jour qu’il faut faire au niveau des installations, comme la réception, la salle à manger… Il faut réfléchir à tout ça […] On va pouvoir prendre le temps de rénover et de bien le faire. On veut faire un retour en force au mois de septembre».

Réservations peu nombreuses

Les réservations hivernales débutent habituellement à cette période-ci de l’année pour le Club Odanak. Malheureusement, la clientèle européenne ne semble pas être au rendez-vous.

«On n’est pas certain d’avoir cette clientèle-là pour l’hiver 2021. C’est inquiétant», indique Véronique Pittikwi.

Dans toute cette épreuve, les dirigeants du Club Odanak se sentent quand même appuyés par les gens et les organismes qui les entourent.

«On ne nous laissera pas tomber. On ne se sentira pas perdu quand ça va recommencer», conclu Mme Pittikwi.