Dans l’ordre habituel, on retrouve Sonya Auclair, membre du comité organisateur du congrès de l’AEMQ, Claudine Drolet, chargée de projets pour le i-Lab au DigiHub, et Joyce Godbout, directrice générale de l’hôtel Delta de Trois-Rivières par Marriott et centre de congrès, CECi.

Le centre de congrès du futur...

TROIS-RIVIÈRES — Réduire les coûts d’impression, modifier le contenu de la programmation à la dernière minute, rendre disponible la liste des restaurants et des lieux d’intérêt: voilà autant d’avantages reliés à la nouvelle application web qui vient d’être testée lors du congrès de l’Association des évaluateurs municipaux du Québec (AEMQ) tenu à Trois-Rivières.

C’est qu’un an après sa mise en place, le i-Lab, une collaboration entre le Centre d’événements et de congrès interactifs (CECi) de Trois-Rivières et le DigiHub Shawinigan, accueille ses premiers prototypes.

«On crée le centre de congrès du futur», a lancé jeudi la directrice générale de l’hôtel Delta de Trois-Rivières par Marriott et centre de congrès, CECi, Joyce Godbout.

Car pour le CECi, le développement de ces solutions technologiques permet au centre de congrès de se positionner avantageusement dans le marché des centres de congrès.

«Notre gamme de services offerts aux congressistes sera grandement bonifiée par le travail fait par les entreprises du DigiHub via le i-Lab. L’expérience CECi sera unique et se démarquera encore plus avec les prototypes à venir au cours des prochains mois», poursuit celle pour qui «innovation et avant-gardisme riment avec CECi».

En effet, d’autres prototypes seront proposés lors du Symposium québécois de denturologie qui aura lieu du 11 au 14 septembre, du Congrès provincial Mallette, prévu du 2 au 5 octobre, et à l’occasion du Salon du livre, du 22 au 29 mars 2020, pour ne nommer que ces événements.

Membre du comité organisateur du congrès de l’AEMQ, Sonya Auclair a témoigné de l’efficacité de la nouvelle application web. «En plus de nous permettre de faire des économies, l’application nous soutenait du même coup pour notre virage vert.

Et elle a permis de soulager l’organisation d’une grande source de stress car organiser un congrès est une tâche colossale», a rapporté la directrice de l’évaluation à la Ville de Trois-Rivières.

Comme le veut la formule du i-Lab, ce prototype sera amené à évoluer selon l’expérience terrain et l’expérimentation avec les congressistes et organisateurs de congrès.

D’autres prototypes sont déjà en développement pour les prochains mois, dont le développement d’autres volets de l’application web et des visites virtuelles de l’établissement.

«Notre living lab, ou laboratoire vivant, est issu d’un processus d’idéation entre de nombreux partenaires du milieu touristique et les startups du DigiHub. À partir des enjeux soulevés par le CECi, nos entreprises ont proposé certains projets. En concertation avec le CECi et ses partenaires d’affaires, des prototypes avec plusieurs déclinaisons ont été proposés», explique Claudine Drolet, chargée de projets pour le i-Lab au DigiHub.

Jeudi, c’était donc la mise en place du premier volet de cette proposition élaborée par Idea Simplifico et qui fera appel notamment à Rum&Code et iSCAN 3D.

«L’objectif est de favoriser l’interactivité du CECi et d’explorer de nouvelles voies technologiques pour les besoins des centres de congrès, mais aussi de soutenir nos entreprises dans leur recherche et développement et dans l’élaboration de solutions commercialisables à ajouter à leur portefeuille», a-t-elle conclu.